Marcel Kittel, vainqueur de cinq étapes, compare le sprint à une partie de Tetris

"Sprinter, c'est comme jouer à Tetris et pour l'instant, tout s'imbrique parfaitement", a raconté Marcel Kittel (Quick-Step Floors) après l'arrivée. Le sprinteur allemand a levé les bras pour la 5e fois sur la Grande Boucle 2017, enlevant mercredi la 11e étape devant le Néerlandais Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo) et le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Dimension Data).

Il faut remonter à 2011 pour voir un sprinteur dominer le Tour comme Kittel est en train de le faire. En effet, le Britannique Mark Cavendish avait remporté 5 étapes en 2011 et 2010. En 2009, le Britannique avait même réalisé l'exploit d'en glaner six. Désormais, Kittel fait partie du cercle très fermé des coureurs aux 5 bouquets sur un Tour de France aux côtés, entre autres, d'Eddy Merckx (8), Freddy Maertens (8) ou encore Gino Bartali (7) et Bernard Hinault (7).

"Je ne sais pas quoi dire", a raconté l'Allemand de 29 ans après l'arrivée. "C'est incroyable comme tout se passe à la merveille pour le moment. Parfois, on se sent tellement bien dans un sprint que c'est comme quand on joue à Tetris, vous faites des choix judicieux et tout s'imbrique bien. J'ai opté pour les bonnes trajectoires, j'ai pris les bonnes roues au moment opportun. C'est incroyable", a répété Kittel.

"C'est très agréable de pouvoir amener une nouvelle victoire à l'équipe. Tout le monde a fait sa part du travail: Julien (Vermote, ndlr), Gilbert, Bauer, ils ont tous fait un effort considérable pour revenir sur Maciej Bodnar", a ajouté le coureur de l'équipe Quick-Step Floors.

Avec cinq victoires en 11 étapes, Kittel a battu le record d'Eddy Merckx, qui avait eu besoin de 12 étapes pour y parvenir. "Je suis sans voix, tout est parfait pour l'instant: le mental et le physique. Chaque opportunité que j'ai reçue s'est transformée en victoire, ce Tour ne peut pas mieux se dérouler."

En fin de contrat à la fin de la saison 2017, Kittel n'a pas tenu à s'épancher sur le sujet. "Des discussions sont en cours comme je l'ai dit précédemment. Aucune solution n'a encore été trouvée", a ponctué Marcel Kittel.
Cet article me rend ...
  • 0
  • 4
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans