Farrebique (1946)

Film à ne pas rater

Vous aimeriez voir ou revoir Farrebique? Recevez une notification lorsque ce programme sera (re)diffusé à la télé

icon - /10
-/10
- -

Votre score :

-/10

Durée : 90 mins.

Farrebique, c'est le chant du quotidien qui se mêle à la symphonie des saisons. Pendant un an, Georges Rouquier a partagé l'existence d'une famille paysanne, ses peines et ses joies. Les premières images du film s'attardent sur les fissures qui lézardent les murs de la ferme. "Cette maison, il faudra bien la refaire", constate le grand-père. C'est autour de cette modeste intrigue que s'articule le récit, rythmé par les événements et drames de chaque jour : l'installation de l'électricité quand arrive la neige, la naissance d'un enfant alors que s'éveille la terre, la menace de... l'orage, l'accomplissement de la moisson, et l'amour naissant qui répond à la mort. Farrebique ne raconte rien d'autre. C'est ce qui en fait sa rareté et sa force Toute sa vie, Rouquier a filmé l'intimité de la vie. Né en 1909 à Lunel-Vieil (Hérault), il se passionne pour le cinéma depuis l'enfance. Ouvrier dans l'imprimerie dès l'âge de 14 ans, il va apprendre progressivement le métier de cinéaste, tout en continuant son premier métier jusqu'en 1943. Pour son premier film, Vendanges, en 1929, il se lance dans le documentaire et filme les vignes. Pourquoi ? "Parce que je savais ce que c'était !", répondra-t-il, une formule qui résume bien l'essence du travail de Georges Rouquier : savoir de quoi on parle, le donner à voir simplement et fidèlement. Documentariste avant tout, l'oeuvre de Rouquier est essentiellement composée de films courts. Farrebique est le premier long métrage du réalisateur, et sera suivi de Sang et Lumière en 1953, Lourdes et ses miracles en 1955, SOS Noronha en 1957, et, en 1983, Biquefarre, la suite de Farrebique.

Acteurs & Équipe

  • Réalisé par : Georges Rouquier
  • Langue : Français
  • Pays : France

Récompenses

Aucune information disponible

play!
play!
loading
Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans