Bruxelles

Aujourd'hui
  • 11°
  • 13%
  • SO 17km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

Il faut sauver l'ours blanc (2004)

Film à ne pas rater

Vous aimeriez voir ou revoir Il faut sauver l'ours blanc? Recevez une notification lorsque ce programme sera (re)diffusé à la télé

icon - /10
-/10
- -

Votre score :

-/10

Durée : 91 mins.

Cette fiction raconte la campagne courageuse menée par Simon Jackson, un adolescent de Vancouver, qui se donne pour mission de sauver un ours blanc kermode très rare, du nom de Spirit Bear. Simon a environ 15 ans lorsque, au cours d'un voyage avec sa famille sur une île de la côte ouest du Canada, il rencontre un ours blanc kermode. Il est horrifié d'apprendre que l'ours kermode est en voie de disparition car son environnement est menacé par l'industrie forestière. Ce téléfilm canadien se base sur des faits réels. Dans la province de Colombie-Britannique, au Canada, vit une race... d'ursidés à la particularité rare. L'ours kermode (ou ours esprit) est en effet un ours noir... devenu blanc ! C'est àun gène récessif qu'il doit son pelage immaculé. La légende raconte que lors du retrait des glaces, le corbeau-créateur a survolé les riches forêts pluviales de la côte. Il aurait ensuite blanchi le poil de chaque dixième ours sur son passage… Aujourd'hui, l'ours kermode est menacé par l'exploitation forestière qui fait rage au coeur de la Colombie-Britannique ; une gigantesque campagne est néanmoins lancée dans le pays pour sensibiliser les habitants sur leur sort.

Acteurs & Équipe

  • Réalisé par : Stefan Scaini
  • Langue : Anglais
  • Pays : Canada
  • Titre original : Spirit Bear: The Simon Jackson Story
  • Acteurs :
  • Mark Rendall
  • Graham Greene
  • Katie Stuart

Récompenses

Aucune information disponible

play!
play!
loading
Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans