Bruxelles

Aujourd'hui
  • -1°
  • 10%
  • NE 7km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

Personne n'est parfait(e) (1999) [16]

Film à ne pas rater

Vous aimeriez voir ou revoir Personne n'est parfait(e)? Recevez une notification lorsque ce programme sera (re)diffusé à la télé

icon - /10
-/10
- -

Votre score :

-/10
  • Comédie
  • Drame

Durée : 111 mins.

Walt Koontz est un homme, un vrai. Ancien soldat des troupes d'élite et caricature vivante de l'ultra conservatisme, des idées préconçues et de l'homophobie, il habite un immeuble du quartier Est de New York. Tout comme Rusty, son voisin drag queen, qui n'a décidément rien pour lui plaire. Sa musique, ses fringues excentriques, son francparler et ses amis, tout en lui exaspère Walt. Pourtant, victime d'une attaque et hémiplégique, l'ancien soldat va devoir s'en remettre à l'artiste travesti devenu la pierre angulaire de sa rééducation. Cette confrontation de deux univers que tout... oppose aurait pu virer à la succession de clichés mais Joël Schumacher, inspiré, met en scène un film amer mais tendre et touchant. De Niro est inoubliable en macho terrassé par l'infirmité et contraint de regarder en égal ceux qu'hier il méprisait et Philip Seymour Hoffman est tout simplement génial en travesti froufroutant. Avec "Personne n'est parfait(e)", le réalisateur de de "8 Millimètres" ou "Phone Game", qui n'a jamais fait mystère de son homosexualité, invite le spectateur à la tolérance.

Acteurs & Équipe

  • Réalisé par : Joel Schumacher
  • Producteurs : MGM
  • Langue : Anglais
  • Pays : États-Unis
  • Titre original : Flawless
  • Acteurs :
  • Robert De Niro
  • Philip Seymour Hoffman
  • Barry Miller

Récompenses

  • Aperçu : 0 récompense et 1 nomination
  • Plus récente : Screen Actors Guild Awards 1999, Meilleure interprétation par un acteur dans un rôle principal (Nominé)
play!
play!
loading
Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans