Bruxelles

Aujourd'hui
  • 17%
  • O 7km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

I feel good ! (2008) [10]

Film à ne pas rater

Vous aimeriez voir ou revoir I feel good !? Recevez une notification lorsque ce programme sera (re)diffusé à la télé

icon - /10
-/10
- -

Votre score :

-/10

Durée : 107 mins.

"I Feel Good", "Yes we can", can", "Forever Young", "Staying Alive", "Schizophrenia" autant de titres qui évoquent d'emblée un rythme effréné. Contre toute attente, ce sont vingt-quatre chanteurs âgés de 75 à 90 ans qui reprennent ces tubes. Bob Cilman, leur chef de choeur, a fondé Young@Heart en 1982, dans le Massachusetts, où il oeuvre comme directeur exécutif du conseil artistique de Northampton. L'homme enthousiaste regorge d'idées folles, mises en oeuvre avec enthousiasme par les choristes. En sept semaines de répétitions, ils peaufinent leurs interprétations des Clash, des... Sex Pistols, de Talking Heads, de Sonic Youth ou de Coldplay, et le grand soir venu, ils dépotent devant un parterre ébahi ! Au long du documentaire, Stephen Walker questionne les chanteurs dont les réponses - sans fausse pudeur - réfutent quelques clichés concernant la vieillesse : amour, sexualité, maux du corps, mort, vie conjugale. Les corps sont douloureux, les copains meurent parfois, mais justement : tous savent que leur temps est compté et qu'ils doivent profiter de l'existence à fond. Trac et excitation, voila ce que ressentent ces artistes de 80 ans ! Et l'on vibre à l'unisson.

Acteurs & Équipe

  • Réalisé par : Stephen Walker, Sally George
  • Producteurs : Fox Searchlight Pictures
  • Langue : Anglais
  • Pays : Royaume-Uni, États-Unis
  • Titre original : Young@Heart

Récompenses

  • Aperçu : 0 récompense et 1 nomination
  • Plus récente : Critics' Choice Awards 2009, Best Documentary (Nominé)
play!
play!
loading
Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans