Bruxelles

Aujourd'hui
  • -4°
  • 9%
  • E 11km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

Hollywood et les Indiens (2009)

Film à ne pas rater

Vous aimeriez voir ou revoir Hollywood et les Indiens? Recevez une notification lorsque ce programme sera (re)diffusé à la télé

icon - /10
-/10
- -

Votre score :

-/10

Durée : 86 mins.

Alliant humour et émotion, ce panorama en images donne la parole à de nombreuses figures du monde du cinéma, de Clint Eastwood à l'acteur Graham Greene. Le réalisateur Neil Diamond, lui-même Indien Cree, donne la parole à des gens de cinéma connus pour leur regard acéré sur l'image et la place des Amérindiens dans le western américain. Il s'entretient notamment avec Clint Eastwood, rencontré dans ses studios de Burbank en Californie, mais aussi avec le Canadien Robbie Robertson, compositeur et lauréat d'un Native American Music Award, dont la mère est originaire de la tribu des... Mohawk. Il parle avec Jim Jarmusch (de son film Dead man en particulier) et avec de nombreux acteurs d'origine amérindienne, tels que Wes Studi (Le dernier des Mohicans, Geronimo) ou Graham Greene (Danse avec les loups). Deux historiennes et le critique de cinéma canadien Jesse Wente complètent ces témoignages et analysent, à partir d'exemples de tournages, comment s'est peu à peu forgée l'image réductrice de l'Indien rusé, cavalier hors pair et assoiffé de sang. Une image en partie corrigée par la génération récente de réalisateurs amérindiens, comme Zacharias Kunuk, l'auteur d'Atanarjuat - La légende de l'homme rapide, Palme d'or au Festival de Cannes 2001.

Acteurs & Équipe

  • Réalisé par : Neil Diamond
  • Producteurs : Lorber Films
  • Langue : Anglais
  • Pays : Canada
  • Titre original : Reel Injun
  • Website : Site officiel

Récompenses

Aucune information disponible

play!
loading
Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans