“13 Reasons Why”, la série originale Netflix sonde les affres du lycée

Netflix explore le monde ambigu des ados, dans la série originale « 13 Reasons Why » qui sort le 31 mars sur vos écrans.

“Je vais te raconter l’histoire de ma vie. Si tu veux connaître la vérité, pousse sur play”. Tel est le message que reçoit Clay de son amie Hannah, après son décès. Depuis que la jeune fille s’est suicidée, la vie au lycée n’est plus la même. Malgré sa peine, Clay va écouter les cassettes audio laissées par son amie Hannah sous le porche de sa maison. Au risque d’affronter la culpabilité ambiante et les jeux de manipulations. Car selon Hannah, tous ses copains sont responsables de sa mort. Mais qui dit la vérité? A qui peut-on se fier? Dans chaque cassette enregistrée, elle livre les 13 raisons pour lesquelles elle est décédée.

Une intrigue d’enfer
Adaptée du best-seller "13 raisons" de Jay Asher, produite par Selena Gomez et réalisée par Tom McCarthy (primé aux Oscars pour Spotlight) la série originale "13 Reasons Why" évolue sur 13 épisodes. Au fil des révélations d'Hannah et de la narration de Clay, "13 Reasons Why" tisse une histoire complexe et déchirante de la vie d'adolescents à l'école secondaire. Palpitante, drôlement bien menée, cette série plaira autant aux ados qu’à leurs parents.

V. N.

“13 Reasons Why”, une série originale Netflix, avec Dylan Minnette, Hannah Baker, Kate Walsh (la jolie rousse de “Grey’s anatomy” et “private practice”), Derek Luke (Empire), Brandon Flynn, Justin Prentice, Alisha Boe, Christian Navarro, Miles Heizer et Tommy Dorfman.

Découvrez tous les épisodes de “13 Reasons Why” dès le 31 mars exclusivement sur Netflix.
Choisissez Netflix comme bonus TV dans votre Tuttimus ou Familus pack et regardez "13 reasons why" directement sur votre TV
(menu à la demande > series ou via la chaîne 204).

Cet article me rend ...

  • 1
  • 7
  • 0
  • 1
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans