Brie Larson : ses blessures sur le tournage de Free Fire

Brie Larson revient sur le tournage de Free Fire dans Empire. L’actrice s’est fait une belle collection de bobos en jouant dans cette comédie survitaminée.

Brie Larson s’est fait de profondes coupures en tournant la comédie d’action Free Fire, qui sortira bientôt. Le film réalisé par Ben Wheatley se déroule à Boston en 1978. Il raconte l’histoire d’un gang de criminels qui se retrouvent dans un entrepôt pour acheter des armes. Mais suite à un désaccord entre le gang d’acheteurs et celui de vendeurs, une fusillade éclate. Pour son rôle de Justine, Brie Larson avoue que les séquences d’action ont laissé des marques sur son corps. « Je pense qu’aucun de nous ne savait qu’il y aurait des débris sur le sol, ce qui change tout, dit-elle à Empire. Psychologiquement, ça va, je me sens bien entourée, mais mon corps en a pris un coup. On est tous bien cabossés. Je suis très abîmée. »

Au casting, on retrouve aussi Luke Evans, Cillian Murphy et Armie Hammer. Et ce dernier avoue qu’il était un peu étrange de tourner tout le film exactement au même endroit. « On a l’impression d’être dans Un jour sans fin, dit-il. Parce qu’on arrive au boulot, on tourne dix minutes, puis on revient le lendemain, exactement au même endroit, mais c’est cinq minutes plus loin dans le film. »

Tourner dans cet entrepôt a aussi été un véritable défi pour l’équipe technique, surtout quand il s’agissait de contrôler des variables comme la lumière et l’ambiance. La directrice de la photographie Laurie Rose a donc créé un système d’éclairage contrôlé par iPad dans l’entrepôt, qu’on pouvait modifier à n’importe quel moment. « La lumière devait être sur place. C’est assez inhabituel. D’habitude, toute histoire se déroule autour d’un lieu et sur différents moments de la journée, mais le côté temps-réel de ce projet empêchait tout ça », explique-t-elle.

Free Fire sortira courant 2017.

Cover Media

Cet article me rend ...

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans