La Rochelle: la Chine revient au "Sunny side of the doc", la réalité virtuelle se développe

Le Sunny side of the doc, festival international du film documentaire de La Rochelle, dans l'ouest de la France, ouvre ses portes du 19 au 22 juin avec le grand retour de la Chine, absente l'an dernier, pour une 28e édition qui met en avant le thème de l'histoire.

Chine, Thaïlande, Espagne, Brésil, Italie, Australie, pays nordiques, Europe centrale et de l'est, États-Unis... Près de la moitié (46%) des participants viennent de l'étranger pour assister à l'édition 2017 qui attire 2.000 professionnels.

Certaines délégations seront particulièrement nombreuses, à l'instar du Japon, du Royaume-Uni ou encore du Canada et de l'Allemagne, ces deux derniers réunissant 70 membres chacun. La Chine a pour sa part envoyé dix diffuseurs et associations de producteurs sous un pavillon baptisé "Feeling China", auxquels s'ajoutent trois sociétés spécialisées dans la réalité virtuelle.

Chaque année, le festival Sunny side of the doc choisi un thème, parmi les suivants : sciences, investigation, wildlife et histoire. C'est cette dernière qui sera à l'honneur de la 28e édition, avec de nombreux projets dans cette catégorie.

Pour Yves Jeanneau, commissaire général du festival, "nous sommes dans une année particulière avec les élections aux États-Unis, le Brexit ou encore les échéances électorales en France et en Allemagne. Cela nous renvoie à des idées, des mémoires (...) et le sentiment fort que nous nous devons de tirer les leçons de l'histoire", autant d'éléments très en prise avec le genre documentaire.

L'an dernier, le Sunny side of the doc avait fait la part belle à la réalité virtuelle, et poursuit l'aventure avec l'ouverture de PiXii (Parcours Interactif d'eXpériences Immersives et Innovantes), dédié à l'expérimentation des contenus intégrant de la réalité virtuelle, augmentée, mixte, la vidéo 360 degrés ou encore le son spatialisé.

Dans cet espace, deux "VRthèques" (pour Vitual reality) proposeront des séances de films documentaires 360 degrés. A l'entrée de ce marché international, l'espace baptisé le "Cube" sera présenté en exclusivité et accessible à tous, pour transformer la réalité virtuelle en une expérience collective et participative.

Par ailleurs Google news lab, département du géant américain de l'Internet regroupant des outils, données et programmes à destination des journalistes, a choisi le Sunny side of the doc pour dévoiler les résultats de son étude sur l'audience de la réalité virtuelle. David Dieudonné, représentant du Google news lab pour la France, y présentera les résultats d'une étude de recherche anthropologique sur les façons dont les consommateurs appréhendent la réalité virtuelle, et comment celle-ci peut affecter la narration et les pratiques journalistiques.
Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans