Naomi Scott : la place des femmes évolue enfin

Naomi Scott se réjouit auprès de Vogue.com du nombre de plus en plus important de rôles intéressants proposés aux femmes. Elle a produit la comédie Fun Mom Diner.

Naomi Scott, la productrice de Fun Mom Diner, est ravie. Hollywood développe de plus en plus de comédies avec des premiers rôles pour les femmes et le succès au box-office est au rendez-vous.

Surfant sur la vague du succès de Bridesmaid en 2011, de plus en plus de films centrés sur des femmes ont obtenu le feu vert, dont le récent Girls Trip, avec Jada Pinkett Smith et Queen Latifah, qui a été bien reçu par la critique et a déjà récolté 72 millions de dollars dans le monde. « Il a fallu quelques personnes pour y arriver, mais maintenant je pense que le succès se mesure financièrement, et grâce à cela, des perspectives de rôles pour les femmes s’ouvrent de plus en plus, explique Naomi Scott à Vogue.com. On représente la moitié de la population, donc la moitié des fictions devraient être réalisées du point de vue des femmes. »

Fun Mom Diner est une comédie sur quatre mères de famille qui obtiennent plus qu’elles n’ont parié quand elles se retrouvent pour un dîner. Toni Collette, Molly Shannon, Katie Aselton et Bridget Everett en sont les interprètes. Bridget Everett devait au départ jouer le petit rôle finalement incarné par Amy Schumer, mais la scénariste Julie Rudd a vite décidé qu’elle voulait lui confier le rôle-titre. « Au départ, (les femmes du film) sont venues voir mon spectacle pour passer une bonne soirée, et puis finalement, (Julie) m’a demandé si je ne voulais pas jouer le rôle de Mélanie. Si elle n’était pas venue voir mon spectacle, je n’aurais jamais fait ce film », a expliqué l'actrice.

Cover Media

Cet article me rend ...
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans