Vincent Lagaf' règle ses comptes avec TF1

Après deux décennies à officier sur l’antenne de TF1, Vincent Lagaf' a quitté la première chaîne en 2015 d'un commun accord. Cependant, dans une interview accordée à TV Mag, l’animateur n'a pas hésité à tacler son ancien employeur.

Bien qu’actuellement éloigné des plateaux télévisés, Vincent Lagaf' n’en oublie pas pour autant ses années passées à divertir les téléspectateurs de TF1. Et dans un entretien accordé à TV Mag, il n'a pas hésité à s'en prendre à la chaîne, coupable selon lui de décisions trop timorées.

"Je n’ai pas eu de coup de fil de TF1, excepté pour me proposer deux prestations dans des téléfilms. Je leur ai soumis une idée. Ils m’ont dit que ça ne marcherait pas… Je ne veux pas avoir à suivre les conseils de gars qui sortent d’écoles de commerce et qui ne connaissent rien à ce métier ! Ils ont surtout peur que leur fauteuil ne soit plus là le lendemain…", a-t-il ainsi expliqué dans les colonnes du magazine.

Vers un retour du Bigdil ?

Néanmoins, même après l'échec du jeu Boom, l'animateur ne serait pas contre l’idée de revenir devant les caméras. "Je dis oui, mais si je peux faire à ma façon. Si une chaîne me propose quelque chose qui me plaît et me laisse faire comme je veux, je reviendrais. Mais ce ne sera pas pour présenter la météo ou le Loto !", a-t-il ainsi déclaré.

Quant au célèbre Bigdil, émission emblématique des années 2000, Vincent Lagaf' accepterait d’en assurer la présentation, mais toujours selon ses propres conditions. "Je serais heureux de représenter 'Le Bigdil' si on gardait le concept, les costumes, le décor et la mécanique avec de nouvelles Gafettes. Il y aurait deux émissions de quarante-cinq minutes avec une finale commune. Le 2 février 2018, Le Bigdil aura 20 ans. Alors pourquoi pas ?", a-t-il révélé.

Un projet de télé-réalité

Côté projets, l’ancien animateur phare de TF1 a annoncé dans TV Mag avoir envie de lancer sa propre télé-réalité. "Avec un ami cameraman, on a eu l’idée d’un jeu d’aventures qui mêlerait tout ce que j’aime : Pékin Express, The Island, Koh-Lanta… Je l’animerais à cheval en suivant les périples des candidats." Et d’ajouter : "En fait, j’aurais adoré animer Koh-Lanta, mais je ne pense pas que Denis Brogniart me laisserait sa place ! Il a raison, car il fait ça très bien et je lui envoie parfois des petits mots pour le féliciter".

Enfin, questionné sur un possible échec de son concept, Vincent Lagaf’ a déclaré : "Je continuerais à vivre comme je le fais à Cavalaire, une ville que j’aime au plus profond de mes entrailles. Je ne suis pas né ici, mais mon fils, Robin, y a grandi. Et de conclure : "Si je devais refaire mon parcours, je ne changerais absolument rien. J’essaierais juste d’éviter les accidents !".

Gabrielle

Experte des medias et passionnée par l’audiovisuel, Gabrielle a débuté sa carrière en tant que spécialiste numérique pour une chaîne de télévision francophone. Sa curiosité et son sens du décryptage l’ont ensuite amenée à collaborer aussi bien au sein de rédactions web qu’avec les plus grandes sociétés de production. Fouineuse impénitente et collectionneuse d'informations exclusives, comme elle se qualifie elle-même, la jeune femme a aujourd’hui décidé de partager avec les internautes ses indiscrétions cathodiques. Sa spécialité ? La télé réalité ! Gabrielle est friande de ces petits potins croustillants qui font des candidats des célébrités que l’on déguste chaque jour sur le petit écran. Sur Skynet Films & TV, c’est donc elle qui vous proposera chaque semaine des chroniques sur vos séries et émissions de télé-réalité préférées. Son leitmotiv : "Ne zappez pas" !

Cet article me rend ...
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 1

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans