Jennifer Lawrence répond aux critiques concernant ses propos sur l’ouragan Harvey

Jennifer Lawrence a qualifié de « grotesques » les articles disant qu’elle tenait le président Donald Trump pour responsable des changements climatiques. Elle s’est fendue d’un post sur Facebook pour s’expliquer.

Jennifer Lawrence a fait les gros titres après avoir partagé son avis sur les changements climatiques et le président américain dans une interview avec la chaîne britannique Channel 4 News, pour faire la promotion de son dernier thriller, Mother!. Durant l’entretien, Jennifer Lawrence, qui est habituée à critiquer Donald Trump, a exprimé sa déception sur le manque d’intérêt que portent les législateurs Républicains aux défis posés par les changements climatiques, disant qu’il est « effrayant » qu’ils « continuent à l’ignorer », faisant sans doute référence à la décision de Donald Trump de se retirer des accords de Paris. « On regarde ces ouragans, et il est dur de ne pas sentir la colère de mère nature. J’ai entendu et vu des choses dans mon pays que m’horripilent et me rendent triste. C’est très déroutant », a-t-elle notamment déclaré.

Le journaliste a également demandé à Jennifer Lawrence si elle était déroutée par les positions de Donald Trump, ce à quoi elle a répondu : « Je ne le trouve pas déroutant. Je pense que je sais exactement ce qu’il est ».

Un grand nombre de blogs conservateurs et d’entreprises de presse ont repris les commentaires de l’actrice et l’ont mal citées, écrivant souvent qu’elle rendait Trump directement responsable des ouragans Harvey et Irma, qui ont dévasté le Texas, la Louisiane et la Floride ces dernières semaines, ce qui a poussé Jennifer Lawrence à s’adresser à ses fans, insistant que ses mots avaient été sortis de leur contexte. « Mes remarques ont été totalement prises hors de contexte. Je n’ai évidemment jamais prétendu que le président Trump était responsable de ces tragiques ouragans. Ce sont des gros titres idiots et grotesques, parce que ça détourne l’attention des millions de vies qui subissent les conséquences de ces orages et du récent tremblement de terre au Mexique. Ce qui est le plus important est de se concentrer sur les moyens que l’on a d’aider. Mon cœur va avec tous ceux qui ont été touchés et les curageux secouristes qui travaillent pour nous garder tous à l’abri. », a-t-elle écrit sur Facebook.

En conclusion de son message, elle a encouragé ses fans à donner à la United Way Of Houston, Save The Children et Americares afin d’aider les secours.

Cover Media

Cet article me rend ...
  • 1
  • 2
  • 1
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans