'Gotti' sortira bien dans les salles: John Travolta dément toute annulation

'Gotti' apparaîtra bien dans les salles de cinéma. Le journal de divertissement Entertainment Weekly avait rapporté que le biopic sur le mafiosi John Gotti avait été retiré juste avant sa sortie. L'acteur John Travolta a donné des explications concernant cette situation, peut-on lire dans le New York Daily News.

"Tout ce qui a été dit à propos de 'Gotti' était des fake news", raconte Travolta. L'acteur joue lui-même le rôle principal dans le film qui raconte la vie de John Gotti. L'homme était à la tête des Gambino pendant des années, l'une des Cinq familles mafieuses bien connue de New York dans les années 80. Hier, le site de divertissement Entertainment Weekly a rapporté que le distributeur Lionsgate s'était retiré du projet pour des raisons inconnues. L'information comme quoi il aurait vendu les droits de distribution de 'Gotti' à la société de production s'avère fausse.

John Travolta a démenti que le film ne sortira pas. Une plus petite filiale de Lionsgate s'occupait de la distribution du film. Celui-ci devait seulement apparaître aux Etats-Unis dans un nombre limité de salles. Mais Travolta et d'autres ont vu les choses en grand. L'acteur pense que 'Gotti' peut aller beaucoup plus loin et même gagner des prix prestigieux. Il a donc acheté les droits de distribution du film à Lionsgate avec d'autres personnes qui partagent les mêmes idées. "Nous voulons d'abord aller à Cannes ou à Venise pour présenter le film", explique-t-il. "Ensuite, nous diffuserons 'Gotti' dans plus de 1000 salles de cinéma, et Lionsgate Premier en sera très content, car eux aussi profiteront des bénéfices".

Bientôt une nouvelle date de sortie sera communiquée.
Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans