Tribune sur le harcèlement: Deneuve assume mais présente ses "excuses" aux victimes © BELGA

Catherine Deneuve justifie la signature d'une tribune sur la "liberté" des hommes "d'importuner" les femmes, publiée mardi en France dans la sillage de l'affaire Weinstein aux Etats-Unis, mais présente ses excuses aux victimes d'agression sexuelle, dans un texte publié dimanche soir sur le site du quotidien Libération.

"Je salue fraternellement toutes les victimes d'actes odieux qui ont pu se sentir agressées par cette tribune parue dans le Monde, c'est à elles et à elles seules que je présente mes excuses", écrit l'actrice française.