L'accusatrice de Michael Douglas raconte son histoire pour la première fois


Michael Douglas s'était défendu des allégations de harcèlement sexuel avant même qu'elles ne sortent dans la presse. Une ancienne employée l'accuse notamment de s'être masturbé en face d'elle et elle a accordé sa première interview au Hollywood Reporter.


L'accusatrice de Michael Douglas a décidé de tout raconter. L'acteur avait pris les devants en se défendant des allégations de harcèlement sexuel qui pesaient contre lui, avant même que les magazines qui enquêtaient sur l'affaire, Variety et The Hollywood Reporter, aient eu le temps de publier un article. La star de Basic Instinct avait notamment déclaré : « Ce qui me blesse le plus c'est de devoir parler de ça avec ma femme et mes enfants. Mes enfants sont particulièrement touchés, ils s'inquiètent qu'à l'école quelqu'un leur parle d'un article où on dit que j'ai harcelé sexuellement quelqu'un. Ils ont peur et sont mal à l'aise. »

Des déclarations qui n'ont apparemment pas ému la journaliste Susan Braudy, l'accusatrice en question, puisqu'elle est interviewée par The Hollywood Reporter et qu'elle a décidé de donner tous les détails sur ce qu'elle reproche à l'acteur.

Elle explique notamment, notes et dossiers à l'appui, que lorsqu'elle était en charge du bureau new-yorkais de la société de production de Michael Douglas, Stonebridge Productions, elle a dû constamment être exposée au langage « sexuellement chargé » et vulgaire de l'acteur, qui critiquait également son apparence physique et lui donnait des détails intimes sur ses relations avec ses maitresses.

Susan Braudy explique aussi que lors d'un rendez-vous avec l'acteur à son domicile, où il travaillait parfois, il se serait masturbé en face d'elle. « Michael a défait la braguette de son pantalon et j'ai réalisé que quelque chose se passait. Je l'ai regardé, j'ai pu voir qu'il avait mis ses deux mains dans son pantalon ouvert et j'ai réalisé avec horreur qu'il était en fait en train de se caresser. En quelques secondes sa voix s'est cassée et j'ai réalisé qu'il venait d'avoir un orgasme », décrit-elle, en précisant que les faits se seraient passés en 1989. Elle ajoute ensuite : « J'étais surprise de ne pas m'effondrer, alors que j'avais été humiliée. J'ai compris qu'il pensait pouvoir faire ce qu'il voulait car il était plus puissant que moi. Michael a ensuite couru pieds nus pour me rattraper dans l'ascenseur, en refermant son pantalon et que il m'a dit ''Hey, merci, t'es géniale, tu m'as aidé, merci, merci'' ».

Elle explique ensuite que sa relation avec l'acteur aurait dégénéré à partir de cet incident, en particulier quand elle a refusé de signer un document qui l'aurait empêchée de parler et qu'elle a été remerciée de la société six mois plus tard.

Cover Media