Lucy Hale en dit plus sur l'agression sexuelle dont elle a été victime


Lucy Hale a récemment révélé sur les réseaux sociaux avoir été agressée sexuellement. Interrogée par Us Weekly, elle a fait part de l’impact positif du mouvement #MeToo.


Lucy Hale a raconté avoir été victime d’une agression sexuelle dans un message qu’elle a publiée sur ses comptes Instagram et Twitter, avant sa suppression, jeudi dernier (18 janvier 18). « Je n’ai jamais compris l’agression sexuelle jusqu’à ce soir. J’avais toujours compati mais je n’en avais jamais ressenti la douleur jusqu’à présent. Ma dignité et ma fierté ont été brisées. Je ne trouve pas les mots », avait-elle écrit.

L’actrice de Pretty Little Liars faisait partie des invités d’un déjeuner à Hollywood, lundi (22 janvier 18), pour célébrer l’étoile de Minnie Mouse sur le Walk of Fame, et elle s’est confiée plus en détails à Us Weekly sur les raisons qui l’ont poussée à faire sa révélation - bien qu’elle ait gardé son récit « assez vague ». « Je pense, comme beaucoup d’autres personnes, que nous avons tous eu des expériences comme celle-ci et jusqu’à ce que ça nous arrive, on ne comprend pas vraiment comment cela peut nous affecter ainsi que nos proches, a-t-elle expliqué. Je me sens juste très honorée d’être entourée par de nombreuses femmes fortes qui parlent de cela et je pense que le point de départ du changement, c’est quand les gens commencent à parler, parce que l’on ne sait jamais qui écoute ou sur quelle vie on peut avoir un impact. »

La star de 28 ans est l’un des célèbres visages à avoir fait des révélations d’agression sexuelle dans le cadre du mouvement #MeToo, et elle est heureuse de constater l’impact de sa décision sur Hollywood et sur le monde dans sa globalité. « Vous savez, on voit les changements se produire, c’est vraiment un moment excitant bien que cela ait démarré avec les heures sombres de certaines personnes, je pense que le bénéfice sera extraordinaire », a-t-elle ajouté.

Dans un autre entretien à People, Lucy Hale a reconnu avoir été stupéfaite par le nombre de personnes qui ont fait des révélations, mais elle trouve cela « génial ». « Je me sens reconnaissante d’avoir des gens sur lesquels je prends exemple, qui parlent des choses, a-t-elle affirmé. Pas seulement les femmes - je pense que les hommes ont parfois souffert autant que les femmes. Et tant qu’il y a une conversation ou qu’elle a commencé, ce qui est le cas, c’est la meilleure chose que l’on peut demander, car c’est ce qui fait que les gens ne se sentent pas seuls. Je pense que si les personnes fortes peuvent faire la différence en parlant tout haut, ce qu’elles font, cela aura des retombées, je l’espère », a-t-elle conclu.

Cover Media