Le Ramdam festival de Tournai s'est clôturé mardi soir sur un record d'affluence. Plus de 26.710 spectateurs se sont pressés dans les salles obscures du complexe Imagix Tournai, hissant l'événement dans le top trois des plus grands festivals cinématographiques de Wallonie, se réjouissent les organisateurs.

En 11 jours, les spectateurs ont pu assister aux projections de 63 films sur l'état du monde, les violences et les peurs qui frappent le genre humain.
Les oeuvres étaient réparties en quatre catégories: fiction, documentaire, rétrospective et les "Ramdam" belges de l'année. Dans chaque catégorie, le public était invité à récompenser les meilleurs "films qui dérangent" et "films les plus dérangeants".
Dans la catégorie fiction, le long métrage de Xavier Legrand "Jusqu'à la garde" a remporté le prix du film le plus dérangeant, tandis que celui de la meilleure fiction a été attribué à "L'insulte" de Ziad Doueiri.
"Grave" de Julia Ducournau a également séduit le public, qui lui a attribué le "Ramdam belge de l'année le plus dérangeant".
Le drame belge "Insyriated" de Philippe Van Leeuw est, quant à lui, sacré "Ramdam belge de l'année".
Dans la catégorie documentaire, c'est "Taste of cement" de Ziad Kalthoum qui remporte le prix du "documentaire le plus dérangeant", aux côtés de "Human flow" de Ai Weiwei, couronné "meilleur documentaire".
Ce mardi soir, le film "The Post" de Steven Spielberg clôturait la 8ème édition du festival, qui affichait complet.