Des milliers de policiers en tenue anti-émeutes gardaient jeudi des salles de cinéma indiennes à l'occasion de la sortie du film de Bollywood "Padmaavat", objet de la fureur de groupes radicaux hindous.

Quelques mouvements extrémistes religieux et de caste sont vent debout depuis des mois contre ce blockbuster sur une mythique reine hindoue dont l'histoire se déroule au tournant du XIVe siècle. Ils accusent le film, qu'ils n'ont pas vu et en dépit des dénégations du réalisateur, de montrer une romance entre la Rajput Padmaavati et le conquérant musulman Ala ud-Din Khalji, qui s'est emparé de la forteresse de Chittorgarh en 1303.

Cette protestation a pris un tour violent, avec plusieurs émeutes localisées dans différents États du nord de l'Inde ces derniers jours. En banlieue de New Delhi, des manifestants ont même saccagé un bus transportant des écoliers.

Dans la capitale, la police avait installé jeudi matin des barrières devant des cinémas projetant le film.