Harvey Weinstein : son ex-assistante porte plainte pour harcèlement et discrimination


Harvey Weinstein aurait eu un comportement déplacé avec son ancienne assistante. Elle l'accuse notamment d'attouchements et d'avoir eu des commentaires déplacés à son égard.


Harvey Weinstein est la cible d'une nouvelle plainte, cette fois-ci pour discrimination et harcèlement. Son assistante personnelle est à l'origine de cette plainte. Sandeep Rehal, qui a travaillé pour The Weinstein Company entre 2013 et 2015, expliquait récemment que le producteur lui demandait de lui acheter des injections pour traiter les troubles de l'érection et qu'elle devait régulièrement louer des appartements et les remplir de lingerie féminine et de fleurs.

Dans les documents officiels déposés devant la cour de New York, l'ex-assistante accuse désormais Harvey Weinstein de l'avoir touchée de manière inappropriée, de l'avoir insultée, d'avoir utilisé un langage offensant et de s'être déshabillé devant elle. Le producteur aurait également menacé de la renvoyer en lui disant : « Je suis Harvey Weinstein et tu es à Weinstein University. C'est moi qui décide si tu vas avoir ton diplôme ». Elle affirme aussi qu'elle était parfois obligée de nettoyer du sperme et des préservatifs qu'elle retrouvait dans son bureau.

La plainte de Sandeep Rehal concerne également le responsable des ressources humaines Frank Gil, qui aurait selon aidé aidé et soutenu Harvey Weinstein. « Une grande partie du travail de Mlle Rehal à The Weinstein Company consistait à permettre à Harvey Weinstein d'assouvir ses appétits sexuels et à s'occuper de sa famille, qui se comportait de manière injurieuse. Mlle Rehal était obligée de préparer et nettoyer les activités sexuelles extrêmement nombreuses d'Harvey Weinstein », peut-on également lire.

L'ancienne assistante ajoute que le comportement de Harvey Weinstein était « connu de tous » dans la société de production. « C'est un euphémisme de dire que le comportement de Weinstein était blessant, insultant, condescendant et choquant. Ses abus de pouvoir ont été relatés à de nombreuses reprises, ce qui a permis à Sandeep de finalement révéler tous les détails sur la nature de son travail, alors qu'on aurait trouvé ça trop horrible et incroyable auparavant. Les employeurs de Sandeep ne se sont guère préoccupés de son bien-être mental et physique, mais nous sommes convaincus que le jury saura rendre justice et lui permettre de retrouver sa dignité. »

Plus de 80 femmes, parmi lesquelles Mira Sorvino et Rose McGowan, ont accusé l'ancien producteur d'avoir eu un comportement inapproprié, de les avoir agressées ou violées, depuis octobre dernier.

Harvey Weinstein a toujours nié les accusations de relation non-consentie, mais il s'est excusé pour son mauvais comportement et pour la manière dont il a traité certaines personnes.

Cover Media