La huitième cérémonie des Magritte du Cinéma se tiendra ce samedi soir au Square à Bruxelles. Elle sera pour la première fois retransmise en direct dès 20H45 sur la Deux. La RTBF prend ainsi le relai de Be tv, diffuseur des cérémonies précédentes.

Les films "Noces" de Stephan Streker, qui traite du crime d'honneur, et "Chez nous" de Lucas Belvaux, qui s'attaque aux discours populistes, figurent parmi les favoris de cette édition, avec respectivement huit et sept nominations. Ils seront notamment en compétition pour le "Meilleur film", le "Meilleur réalisateur" et le "Meilleur scénario original ou adaptation" avec "Insyriated" de Philippe Van Leeuw (6 nominations).

Le film flamand "King of the Belgians" de Peter Brosens et Jessica Woodworth et "Le fidèle" de Michaël R. Roskam sont retenus dans cinq catégories. "Dode Hoek" de Nabil Ben Yadir, "Home" de Fien Troch et "Grave" de Julia Ducournau comptent quant à eux quatre nominations.

Cécile de France (Otez-moi d'un doute), Lucie Debay (King of the Belgians) et Fiona Gordon (Paris pieds nus) se disputeront le Magritte de la "Meilleure actrice" avec Emilie Dequenne (Chez nous), qui a déjà été récompensée par deux fois dans cette catégorie (À perdre la raison et Pas son genre). Matthias Schoenaerts (Le fidèle), déjà couronné meilleur acteur en 2012 (Tête de bœuf), sera cette année en compétition avec François Damiens (Otez-moi d'un doute), Jérémie Renier (Amant double) et Peter Van Den Begin (King of the Belgians).

La comédienne et réalisatrice Sandrine Bonnaire recevra par ailleurs un Magritte d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Elle a décroché dès ses 15 ans le César du Meilleur espoir grâce au film "A nos amours" de Maurice Pialat et deux ans plus tard celui de la meilleure actrice pour son interprétation de Mona dans "Sans toit ni loi" d'Agnès Varda. Elle a également été récompensée en 1995 par un Prix d'interprétation à la prestigieuse Mostra de Venise pour "La Cérémonie" de Claude Chabrol.

Cette édition 2018 des Magritte du Cinéma aura pour maître de cérémonie Fabrizio Rongione, qui avait déjà officié en 2013 et 2014. La présidence sera confiée à la comédienne belge Natacha Régnier. Depuis le prix d'interprétation qu'elle a partagé avec Elodie Bouchez pour le film "La vie rêvée des anges" d'Erik Zonca en mai 1998 à Cannes, l'actrice a notamment tourné avec François Ozon, Michel Gondry ou encore Costa-Gavras. En 2006, elle est à l'affiche de "La Raison du plus faible" de et avec Lucas Belvaux, sélectionné à Cannes. Un autre film du réalisateur, "38 témoins" (2012), lui vaudra le Magritte de la Meilleure actrice dans un second rôle.