La garde à vue à Paris de l'islamologue suisse Tariq Ramadan, visé par deux plaintes pour viol en France, a été prolongée jeudi matin, a-t-on appris de source judiciaire.

Le théologien controversé a été placé en garde à vue mercredi par les enquêteurs de la police judiciaire parisienne. Deux femmes l'ont accusé de les avoir violées en 2009 et en 2012.

Depuis le début de l'affaire, qui suscite de vifs débats entre défenseurs et détracteurs de M. Ramadan, ce dernier a catégoriquement démenti les accusations.