Paul Marciano réfute les accusations de harcèlement de Kate Upton


Paul Marciano a déclaré sur TMZ qu'il réfutait les accusations de harcèlement sexuel et moral faites par Kate Upton. Il a rappelé que seule la justice permet de faire sortir la vérité.


Le cofondateur de Guess se trouve dans la tourmente après les accusations de harcèlement sexuel et moral portées par l'actrice et mannequin Kate Upton sur les réseaux sociaux. Cette dernière s'en est pris à Paul Marciano, cofondateur et directeur artistique de la marque, mercredi dernier. « C'est décevant de voir une marque féminine aussi iconique que @GUESS, continuer à donner du pouvoir à Paul Marciano en tant que directeur créatif #metoo », a-t-elle tout d'abord écrit sur Twitter.

Elle a ensuite posté une capture d’écran de ce message sur Instagram, l'accompagnant de cette légende « Il ne devrait pas avoir la possibilité d'utiliser son pouvoir dans l'industrie pour harceler sexuellement et émotionnellement de femmes. #metoo. »

Paul Marciano, qui a co-fondé Guess en 1981 et qui est le directeur créatif de la marque depuis 2015, a indiqué de son côté qu'il n'allait pas s'excuser pour des choses qu'il n'avait pas faites et demande à Kate Upton d'aller devant la justice pour que ses allégations soit entendues correctement. « Si elle a un reproche à me faire, il y a un endroit où dire la vérité et c'est dans une cour de justice ou dans un commissariat », a-t-il indiqué à TMZ.

Le créateur a aussi sous-entendu que Kate Upton pourrait bien se venger d'une éviction de la marque. Si cette dernière n'a pas encore répondu à Paul Marciano, elle a indiqué au média qu'elle serait ravie de raconter toute l'histoire, insistant sur le fait que les abus sexuels étaient un « gros problème » dans l'industrie de la mode.

Cover Media