Magritte du Cinéma 2018 - Palmarès : "InSyriated" de Philippe Van Leeuw sort grand gagnant avec six prix © BELGA

"InSyriated" de Philippe Van Leeuw est le grand gagnant de la huitième cérémonie des Magritte du Cinéma. Le long-métrage a remporté les 6 prix pour lesquels il était nommé ("Meilleur film", "Meilleur scénario original ou adaptation", "Meilleure réalisation", "Meilleure image", "Meilleure musique originale" et "Meilleur son").

Emilie Dequenne a été consacrée "Meilleure actrice" pour son rôle dans le film "Chez nous" (7 nominations). L'actrice a déjà été récompensée par deux fois dans cette catégorie pour "À perdre la raison" et "Pas son genre".
Peter Van den Begin a été couronné "Meilleur acteur" pour son rôle dans "King of the Belgians".
"Noces" de Stephan Strecker (8 nominations) repart avec deux statuettes. L'actrice Aurora Marion a décroché le Magritte de la "Meilleure actrice dans un second rôle" pour ce film largement inspiré d'un crime d'honneur perpétré en 2007 en Belgique. Il a également remporté le Magritte des "Meilleurs costumes" par le travail de Sophie Van Den Keybus.
Le Magritte du "Meilleur film flamand" a récompensé "Home" de Fien Troch. Le Magritte du "Meilleur premier film" a été attribué à "Faut pas lui dire" de Solange Cicurel. Celui du "Meilleur montage" est allé à Sandrine Deegen pour "Paris pieds nus" de Dominique Abel & Fiona Gordon. Le film "Grave" de Julia Ducournau a été par deux fois récompensé. Il s'est vu attribuer le Magritte du "Meilleur film étranger en coproduction" et celui pour les "Meilleurs décors" de Laurie Colson. Jean-Benoît Ugeux a reçu le Magritte du Meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation dans "Le Fidèle". Maya Dory ("Mon Ange") a reçu le Magritte du "Meilleur espoir féminin" et Soufiane Chilah ("Dode hoek") celui du "Meilleur espoir masculin".
"Burning out" a été reconnu comme le "Meilleur documentaire" de cette édition. Le "Meilleur court-métrage de fiction" est allé à "Avec Thelma" de Ann Sirot & Raphaël Balbon. Le "Lion et le singe" de Benoît Feroumont a lui reçu le Magritte du "Meilleur court-métrage d'animation".
La comédienne et réalisatrice Sandrine Bonnaire a reçu par ailleurs un Magritte d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.