Harvey Weinstein réplique aux accusations d'Uma Thurman


Harvey Weinstein est accusé par Uma Thurman de l'avoir agressée sexuellement mais aussi d'avoir orchestré la dissimulation d'un accident de voiture qu'elle a eu sur le tournage de Kill Bill, d'après un article du New York Times. Le producteur dit ne pas comprendre pourquoi on l'attaque.


Harvey Weinstein n'a pas attendu très longtemps pour répondre aux déclarations d'Uma Thurman faites dans le New York Times ce week-end, en niant tout en bloc. L'actrice accuse le producteur déchu d'avoir voulu cacher un accident de voiture qu'elle a eu sur le tournage de Kill Bill en 2003, en plus d'avoir tenté de la violer. Par le biais de son porte-parole, le producteur s'est défendu, en expliquant que tout cette histoire n'était qu'un malentendu et qu'il lui avait seulement fait « des avances » après avoir « mal interprété ses signaux, lors d'une discussion où ils avaient tous les deux flirté, à Paris. Mais il s'est excusé immédiatement et regrette profondément ».

Le porte-parole ajoute : « Elle prétend avoir été agressée physiquement mais c'est faux. C'est la première fois que nous entendons parler de ça. Il n'y a eu aucun contact physique quand M. Weinstein lui a fait des avances. Il est attristé et ne comprend pas pourquoi Mlle Thurman, qu'il considère comme une collègue et une amie, a attendu 25 ans pour rendre des accusations publiques... ».

Uma Thurman a également donné à la journaliste du New York Times, Maureen Dowd, la vidéo de l'accident de voiture qu'elle a eu pendant le tournage de Kill Bill. Maureen Dowd a publié la vidéo en même temps que son article. Ce lundi, l'actrice a elle aussi publié la vidéo sur Instagram en expliquant qu'elle avait pardonné au réalisateur Quentin Tarantino de l'avoir forcée à conduire l'engin au lieu de faire appel à une doublure, mais elle ajoute qu'elle ne pardonnera jamais à Harvey Weinstein et à ses agents de la CAA, qui ont tenté de maquiller l'accident qui l'a emmenée tout droit à l’hôpital et dont elle garde encore aujourd'hui des séquelles.

Dans son message, elle s'en est prise au « tristement célèbre Harvey Weinstein », coupable selon elle d'avoir menti et « détruit des preuves. Ses intentions étaient malveillantes ».

Face à ces graves accusations, le porte-parole du producteur s'est contenté de nier : « Harvey a une affection énorme pour Uma Thurman mais il réfute ces accusations. Il n'a jamais donné d'instruction pour détruire une voiture ou décidé de maquiller la scène, et c'est la première fois qu'il entend dire que Mlle Thurman avait eu le moindre problème avec la façon dont elle a été traitée après son accident. D'ailleurs, elle a continué à travailler avec M. Weinstein sur 3 autres films, dont The War with Grandpa, qui devait sortir cette année. Mlle Thurman a par le passé indiqué que M. Weinstein était personnellement venu la voir sur le tournage d'une scène où elle était enterrée vivante, inquiet pour son bien-être, et qu'il avait insisté pour que le tournage soit organisé de telle sorte qu'elle soit à l'aise. Nous savons que des membres de l'équipe de production ont également indiqué à la presse que M. Weinstein n'avait rien à voir avec les conséquences de l'accident de voiture. M. Weinstein aurait préféré que Mlle Thurman vienne lui parler directement à l'époque pour lui faire part de ses inquiétudes et il souhaiterai qu'elle donne plus de détails pour qu'il l'aide à se reconstruire après ce chapitre difficile de sa vie », peut-on lire dans le communiqué.

Cover Media