Diane Kruger défend Quentin Tarantino


Diane Kruger a tenu à défendre Quentin Tarantino, très critiqué depuis la publication d'un article à charge dans le New York Times. Sur Instagram, l'actrice allemande affirme que le réalisateur a été on ne peut plus respectueux.


Dans la tourmente, Quentin Tarantino peut compter sur le soutien de Diane Kruger. L'actrice, qui a travaillé avec lui sur Inglourious Basterds, vient de déclarer que jouer dans le film du réalisateur culte était un « pur bonheur ».

Dans une interview pour le New York Times, Uma Thurman déclarait le week-end dernier que Quentin Tarantino l'avait forcée à réaliser une cascade dangereuse sur le tournage de Kill Bill en 2003, et qu'il lui avait craché dessus et l'avait étranglée avec une chaîne lui-même pour les besoins d'un scène. Depuis, Uma Thurman a expliqué avoir pardonné au réalisateur, mais ce sont maintenant les méthodes du réalisateur qui sont remises en question. Quentin Tarantino, lui, s'est défendu en expliquant qu'il avait préféré faire lui-même les scènes du crachat et de l'étranglement pour éviter d'avoir à filmer plusieurs prises. Il affirme par ailleurs qu'Uma Thurman elle-même a eu l'idée de l'étranglement.

Sur le site Deadline, le réalisateur prenait la scène de l'étranglement de Diane Kruger dans Inglourious Basterds comme exemple de son implication pour rendre les scènes de violence aussi crédibles que possible : « Je suis allé voir Diane et je lui ai dit ''Ecoute, je vais devoir t'étrangler. Si on le fait simplement comme un mec qui pose ses mains sur ton cou sans forcer, avec toi qui fais semblant de mourir, ça ressemblera à n'importe quel étranglement au cinéma... Ce que je voudrais faire, avec ta permission, c'est juste... vraiment t'étrangler, en plan serré. On le fait pendant 30 secondes et ensuite j'arrête. Si on doit le faire une deuxième fois, on le refait. Et ensuite, c'est fini. Est-ce que tu es prête à t'impliquer pour qu'on ait une bonne scène ?'' ».

Sur Instagram, Diane Kruger vient de confirmer les propos du réalisateur. « Après les accusations d'Uma Thurman et ses mésaventures terrifiantes sur Kill Bill, on a mentionné mon nom dans de nombreux articles en référence à la scène d'étranglement d'Inglourious Basterds. Nous sommes à une époque charnière et je compatis avec Uma et toutes celles et ceux qui ont été victimes d'abus et d'agression sexuelles. Je suis avec vous. Mais je tiens à dire que mon expérience avec Quentin Tarantino a été un pur bonheur. Il m'a traitée avec le plus grand des respects et n'a jamais abusé de son pouvoir ou forcé à faire quelque chose que je ne voulais pas faire », a-t-elle précisé.

Cover Media