Quentin Tarantino se fait remettre à sa place par la victime de Roman Polanski


Samantha Geimer, aujourd'hui âgée de 54 ans mais qui avait 13 ans lorsqu'elle a accusé Roman Polanski de l'avoir violée, a répondu à Quentin Tarantino dans le New York Daily News. Des déclarations de 2003 ont refait surface dans lesquelles le réalisateur de Pulp Fiction affirme que la fillette était consentante.


Samantha Geimer est la femme qui a accusé Roman Polanski de l'avoir violée lorsqu'elle avait 13 ans en 1977 lors d'une fête chez Jack Nicholson à Los Angeles, le réalisateur ayant par la suite plaidé coupable de relation sexuelle avec un mineur. Et l'interview datant de 2003 de Quentin Tarantino dans laquelle il affirme qu'elle était en réalité consentante ne lui a pas vraiment plu. Elle a tenu à mettre les choses au clair. « Il a eu tort. Je pense qu'il le sait maintenant. J'espère qu'il ne va pas encore plus passer pour un idiot en continuant à parler comme ça », a-t-elle confié au New York Daily News.

Samantha Geimer, qui a depuis longtemps déclaré qu'elle pardonnait à Roman Polanski, n'est pas choquée par les déclarations de Quentin Tarantino, mais elle espère qu'il a changé d'avis depuis. « Je ne suis pas en colère, mais je me sentirais mieux s'il réalisait qu'il s'est trompé, 15 ans plus tard, après avoir entendu les faits. Il a eu tort. J'espère qu'aujourd'hui il sait que ça ne s’est pas passé comme il l'a dit. Je me fiche de savoir ce que les gens pensent, ça ne fait aucune différence dans ma vie. Je sais ce qu'il s'est passé ce jour-là, je n'ai pas besoin que les gens s'expriment sur ce que ça fait de se faire violer à 13 ans », a-t-elle ajouté.

Roman Polanski avait été inculpé pour viol, sodomie et pour avoir fourni de la drogue à une mineure, mais après avoir négocié avec les procureurs, il avait réussi à plaider coupable pour une seule charge : relation sexuelle avec un mineur. Il avait ensuite fui les Etats-Unis avant sa condamnation. Mais ce lundi, l'affaire est revenue sur le devant de la scène, depuis qu'un enregistrement de l'émission de radio d'Howard Stern a refait surface sur Internet.

Dans l'extrait, Quentin Tarantino répondait aux questions de l'animateur, et évoquait l'affaire Polanski : « Il a eu une relation sexuelle avec une mineure. Ce n'est pas du viol… Il est coupable d'avoir eu une relation sexuelle avec une mineure ». Quand la co-présentatrice de l'émission, Robin Quivers, avait insisté sur le fait que la jeune fille « ne voulait pas » avoir de relation sexuelle avec Roman Polanski, Quentin Tarantino avait répliqué : « Non, ce n'était pas du tout le cas. Elle le voulait, elle est même sortie avec lui ».

Les déclarations de Quentin Tarantino ont été exhumées juste après la publication le week-end dernier d'une interview d'Uma Thurman dans laquelle l'actrice a accusé le réalisateur de l'avoir forcée à réaliser une cascade dangereuse lors du tournage de Kill Bill en 2003. Elle avait fini à l’hôpital et affirme en avoir gardé des séquelles physiques. Le lendemain, Quentin Tarantino a déclaré que l'incident était « le plus grand regret de ma vie ».

Cover Media