Kate Upton balance tout ce que le cofondateur de Guess lui aurait fait subir


Kate Upton a détaillé le comportement présumé du cofondateur de Guess, Paul Marciano, dans un nouvel article du magazine Time. La bataille entre le mannequin et l'homme d'affaires continue.


Kate Upton affirme, dans le Time, que Paul Marciano l'a embrassée de force et l'a tripotée à plusieurs reprises. Il l'aurait aussi traitée de « grosse truie » pendant une séance photo qui s'est déroulée après qu'elle aurait refusé ses avances.

La publication de l'article intervient quelques jours après que le cofondateur de Guess a accusé la mannequin de « faire de fausses allégations » pour causer du tort à sa marque. La star de 25 ans, autrefois égérie de la marque de vêtements, a d'abord partagé son avis sur le magnat de la mode sur Instagram le mois dernier, l'accusant d'utiliser son pouvoir dans l'industrie pour harceler sexuellement et émotionnellement les femmes. Paul Marciano a nié avoir harcelé sexuellement qui que ce soit et a déclaré auprès de TMZ que Kate Upton avait l'intention de l'accuser de lui avoir fait des attouchements déplacés et non voulus. « On m'a dit qu'elle travaillait avec d'autres depuis un certain temps pour me diffamer et affirmer que je l'ai pelotée, entre autres choses », a-t-il déclaré.

Kate Upton n'a fait aucune allégation spécifique dans son post Instagram, mais a réitéré plus tard ses affirmations sur Twitter et a annoncé à un journaliste de TMZ qu'elle se réjouissait de raconter son histoire en temps voulu. Elle a maintenant détaillé ses allégations dans un article du Time. Elle affirme que le cofondateur de Guess avait bel et bien eu des gestes très déplacés, notamment lors d'une réunion en 2010, en attrapant ses seins : « (Il) a commencé à les toucher- à jouer avec. Il a dit : "Je vérifie qu'ils sont vrais" ».

Elle l'accuse aussi d'avoir touché ses cuisses et essayé d'embrasser son visage et son cou. Elle l'accuse de l'avoir pourchassée en lui faisant des avances répétées tout au long de leur collaboration, la virant des séances photos régulièrement car elle ne cédait pas. Il aurait notamment essayé de l'emmener dans sa chambre d'hôtel, mais un photographe est intervenu pour la protéger. Elle a été virée du tournage le lendemain, tout comme le photographe, affirme-t-elle. Puis, en mai 2011, Paul Marciano l'aurait forcée à quitter une séance photo en s'exclamant : « Sortez cette grosse truie de mon plateau ». Selon lui, la mannequin avait la gueule de bois et agissait de manière non professionnelle. Kate Upton a rétorqué que le patron de Guess essayait de répandre des rumeurs.

Paul Marciano maintient qu'il n'a jamais touché Kate Upton, ni agi de façon inappropriée envers elle. La jeune mariée a raconté au Time qu'elle en a assez de devoir ignorer le comportement des patrons de la mode et des photographes de l'industrie : « J'en ai marre de devoir ignorer d'un rire ces avances agressives et accepter les déséquilibres de pouvoir qui existent. J'en ai marre de devoir endurer tout cela tout en étant polie et professionnelle ».

Cover Media