Brad Pitt : mêlé à un accident de voiture


Toujours en plein divorce, Brad Pitt a eu un accident de voitures avec deux autres automobilistes à Los Angeles, ce lundi (5 février 18). Comme le rapporte The Blast, l'acteur et Angelina Jolie continuent les discussions privées concernant leur divorce.


Brad Pitt aurait percuté une voiture Nissan avec sa Tesla, qui est ensuite entrée dans une Kia. Des images de l'acteur à la suite de l'accident sont depuis apparues sur plusieurs sites Web. On le voit en train d'échanger calmement des informations avec les deux autres conducteurs, et prendre des photos des dégâts de l'accident sur son téléphone, récupérer les détails de chacun avant de se serrer la main et de se sourire, puis de quitter les lieux.

Les images de l'accident surviennent alors que Brad Pitt et son ex-compagne Angelina Jolie ont signé les documents pour prolonger le « juge temporaire » qui s’occupe de leur divorce, tandis qu’ils continuent les discussions sur la garde de leurs six enfants, Maddox (16 ans), Pax (14 ans), Zahara (12 ans), Shiloh (11 ans), et leurs jumeaux Vivienne et Knox (9 ans), ainsi que le partage de leurs biens. D’après The Blast, le tribunal aurait donné son accord pour que les discussions privées se poursuivent, et des sources proches de l’affaire ont affirmé au site que « les discussions se font très à l’amiable, et que les deux partis ont gardé leur calme et ont négocié calmement ».

Brad Pitt et Angelina Jolie se sont séparés en 2016 et les choses étaient pour le moins difficiles au départ. Une enquête a été menée sur l’acteur par les services de protection de l’enfance à la suite de rumeurs évoquant une dispute avec son fils Maddox alors que l'acteur aurait été sous l'emprise de l'alcool. Brad Pitt a ensuite été innocenté, et il avait confié à GQ Style lors d’un entretien l’année dernière (17), que l’incident les avait incités à aborder leur divorce de façon plus douce. « J’étais vraiment mal et enchaîné à un système quand le les services sociaux ont été appelés, a confié l’acteur au magazine. Et vous savez, après cet incident, nous avons pu travailler ensemble pour régler cela. Nous faisons tous les deux de notre mieux. J’ai entendu un avocat dire : "Personne ne gagne au tribunal - c'est juste qui souffre le plus". Et cela semble véridique, on a passé un an à juste construire un cas pour prouver notre argumentation, et la raison pour laquelle on a raison et ils ont tort, et c’est juste un investissement dans une haine au vitriol. Je refuse cela, tout simplement. Et heureusement, ma partenaire est d’accord là-dessus. C’est juste très, très bouleversant pour les enfants, de voir soudainement leur famille déchirée. Si on peut donner un sens, il faut tout construire autour de cela avec beaucoup de soin et de délicatesse. »

Cover Media