Ian Mckellen reproche à Kevin Spacey de ne pas avoir assumé son homosexualité


Ian McKellen a critiqué Kevin Spacey pour avoir menti sur le fait d’être homosexuel alors qu’il se trouvait à la tête du théâtre Old Vic de Londres. Lors d’une interview au micro de BBC Radio 4, il a notamment raconté que tout le monde assumait son homosexualité dans le milieu à l’époque.


Kevin Spacey, 58 ans, était le directeur artistique du théâtre Old Vic à Londres de 2004 à 2015, mais il a seulement révélé être gay en octobre dernier (17) quand Antony Rapp l’a accusé de lui avoir fait des avances inappropriées alors qu’il n’avait que 14 ans. Ian McKellen, 78 ans, qui a révélé être homosexuel en 1998, a critiqué la star pour avoir vécu dans le mensonge durant tant d’années, et il a déclaré trouver cela « désagréable », étant donné que les autres grandes personnalités du théâtre britannique vivaient ouvertement leur homosexualité.

« Il était homosexuel et prétendait ne pas l’être, a-t-il confié dans Today sur BBC Radio 4. Et j’ai toujours trouvé cela un peu désagréable qu’une telle personne vienne dans notre pays, où le National Theatre était à l’époque dirigé par des homosexuels, tout comme la Royal Shakespeare Company et le théâtre Donmar à Londres, car le fait que nous devions endurer un homosexuel renfermé au centre du théâtre britannique me semblait un peu inapproprié. » Le National Theatre était dirigé par Nicholas Hytner, ouvertement gay, de 2003 à 2015. Tandis que le directeur de la Royal Shakespeare Company, Gregory Doran, est marié à l’acteur Antony Sher.

Une enquête sur la conduite de Kevin Spacey pendant son temps à l'Old Vic, menée par les patrons de théâtre suite aux propos de Anthony Rapp, a débouché sur 20 plaintes à l’encontre de l’acteur. Une enquête est aussi menée par la police britannique pour des allégations d’agression sexuelle. Bien qu’il n’ait pas commenté ces accusations spécifiques, Ian McKellen a reproché à l’acteur d’avoir associé son coming out aux accusations d’Anthony Rapp. Interrogé sur la conduite de Kevin Spacey, il a ajouté : « On s’attire des ennuis si on ment, pas vrai ? Si l’on prétend ».

Cover Media