Décès de Johnny Hallyday - "La vérité des chiffres bientôt établie" © BELGA

"La vérité des montages juridiques et la vérité des chiffres seront bientôt établies par la justice" dans la controverse sur l'héritage du chanteur français Johnny Hallyday, a affirmé sa fille Laura Smet, confirmant que son père lui avait fait des donations de son vivant.

Laura Smet "confirme que son père lui a permis d'acquérir par deux donations un appartement de 106,78 m2 à Paris et que son père lui versait mensuellement de l'argent pour le remboursement du crédit immobilier souscrit", précise le communiqué transmis à l'AFP par les avocats de la jeune femme, Emmanuel Ravanas, Hervé Temime et Pierre-Olivier Sur.

Des documents produits jeudi soir par la radio RTL et l'hebdomadaire français Le Point avaient fait état de donations du chanteur à ses deux aînés, Laura et David Smet, ainsi que d'un versement mensuel à sa fille, raison pour laquelle il les aurait délibérément écartés de son héritage au profit de son épouse, Laeticia Hallyday.

Dans son assignation effectivement déposée en début de semaine devant la justice française, la comédienne a "déjà demandé à ce que cette donation soit rapportée à la succession, comme d'ailleurs l'ensemble des donations faites au conjoint et aux enfants. C'est là la stricte application de la loi française", ajoute le communiqué.

La jeune femme et son demi-frère contestent les modalités de succession de leur père car ils estiment qu'elles les "déshéritent", ce qui n'est théoriquement pas possible en droit français. Cette bataille autour de l'héritage a fait éclater au grand jour les tensions au sein de la famille Hallyday, loin de l'union sacrée affichée lors des funérailles du rockeur, le 9 décembre 2017 à Paris.