Oprah Winfrey dans la course à la Maison Blanche ? Elle y a sérieusement réfléchi


Oprah Winfrey a longtemps considéré la question de sa candidature à la présidence des Etats-Unis, comme elle l’a admis lors d’un entretien pour l’émission 60 Minutes. D’autant plus après avoir été contactée par des « hommes puissants » offrant de l’aider à lancer sa campagne.


Oprah Winfrey est devenue la coqueluche des Démocrates pour l’horizon 2020 après son discours retentissant aux Golden Globes. Elle avait reçu à cette occasion le prix Cecil B. DeMille. Depuis, si elle a admis y avoir pensé sérieusement, elle est finalement arrivée à la conclusion qu’elle n’était pas faite pour la politique.

Lors d’un entretien diffusé prochainement, la magnat du petit écran est revenue sur cette décision. « Quand il y avait tant à dire là-dessus, Gayle (King) me disait tous les jours, "Tu devrais y penser", s’est-elle souvenue dans l'émission 60 Minutes. Plein d’hommes puissants m’appelaient, me disant qu’ils allaient organiser ma campagne et lever un milliard de dollars pour moi. Je pense que quand vous avez plein de gens que vous estimez qui viennent vous voir, c’est naturel d’y penser. »

Mais peu après, Oprah Winfrey a fait savoir qu’elle ne se présenterait pas face à Donald Trump en 2020. « Je n’ai jamais attendu qu’on vienne me dire quand je devais faire les choses, a-t-elle expliqué. Si Dieu voulait que j’y aille, pourquoi ne me l’a-t-il pas fait savoir ? Je n’ai rien entendu… Me lancer en politique, ça ne m’a jamais paru évident, et c’est toujours le cas. Ce n’est pas seulement mon esprit… Ce n’est pas mon ADN. »

Cover Media