“Moi, Tonya”, patineuse maltraitée et détestée © Courtesy of NEON

Dans les années 90, la patineuse Tonya Harding symbolise celle que l’Amérique déteste. Ou adore, si elle réussit d’inimaginables pirouettes sur glace, comme le fameux triple axel. Fille de la campagne, Tonya a un caractère de cochon, une technique affûtée et un style souvent à côté de la plaque (sans le sou, elle doit coudre ses costumes). Depuis sa plus tendre enfance, la patineuse est prête à tout pour réussir, poussée par une dame de fer, son abominable mère. "I Tonya" retrace le parcours d'une ancienne championne.

L’immonde agression
Prête à tout pour réaliser son rêve, Tonya rêvait d’éliminer sa rivale, la prometteuse Nancy Kerrigan. Tout le monde ou presque se souvient de l’actualité de 1994 : Nancy est sauvagement attaquée par un type armé d’un couteau. Le monde découvre avec horreur que l’agression était fomentée par Tonya Harding et ses proches.

"Moi, Tonya" démarre sur le ton du docu-fiction en présentant le clan de Tonya : sa mère, son mari, l’ancien garde du corps. Une bande de voyous. On comprend vite pourquoi la pauvre fille s’arrache des bras maternels (Alisson Janney, répulsive à souhait) pour tomber sous la coupe de Jeff Gilooly (Sebastian Stan) le premier moustachu qu’elle croise. Seule la manager semble éprouver une once de tendresse envers la jeune femme.



Un rôle en or
Endossant les maillots flashy de Tonya, l’actrice Margot Robbie s’éclate dans ce portrait impitoyable, crachant la réplique comme elle renvoie les coups à son compagnon. Tour à tour gauche, vulgaire et déterminée, Margot Robbie (nommée pour l’Oscar de la Meilleure actrice) incarne parfaitement la fille de nulle part, la paumée manipulée. Selon elle, la vérité n'existe pas, chacun a sa propre version de l’histoire.

Je t’aime moi non plus
Plus qu’un film sur l’ascension d’une sportive, "Moi,Tonya" raconte l’enfer d’une femme abusée par ses proches. Un sujet dans l’air du temps, traité sur le mode dramatico-satirique en versant parfois dans l’outrance.

V. N.

“Moi, Tonya”, un film de Craig Gillespie avec Margot Robbie, Allison Janney, Sebastian Stan, Julianne Nicholson. En salle le 21 février 2018. Lisez aussi le dossier consacré aux films de Margot Robbie.

 

Découvrez l'offre Entertainment de Proximus TV.