Ashton Kutcher n'a rien mangé pendant une semaine après son divorce de Demi Moore


Ashton Kutcher s'est isolé dans les montagnes après son divorce de Demi Moore. Dans une interview pour le podcast Armchair Expert, il a révélé ne pas avoir mangé pendant une semaine.


Ashton Kutcher et Demi Moore ont mis fin à leur relation en 2011, après six ans de mariage. Et même si l'acteur de 40 ans savait que c'était la bonne décision, il lui a fallu plus de temps pour accepter la nouvelle.

Dans le but de s'habituer à son nouveau statut de célibataire, la star de That '70s Show a décidé de partir faire une retraite dans les montagnes du Montana, au cours de laquelle il n'a rien mangé et n'a pas eu accès au monde extérieur. « Juste après avoir divorcé, je suis allé tout seul à la montagne pendant une semaine, a-t-il déclaré lors de son passage sur le nouveau podcast de Dax Shepard, Armchair Expert. Je n'ai pas mangé, rien bu à part de l'eau et du thé, j'ai mis de côté tous mes ordinateurs, mon téléphone, tout. J'étais là tout seul, je ne pouvais pas parler, j'avais juste un bloc-notes, un stylo, de l'eau et du thé pendant une semaine. »

En plus de jeûner, Ashton Kutcher a décidé de réparer les torts qu'il avait causés par le passé, et a utilisé son temps pour écrire des lettres à toutes ses ex avec qui il estimait ne pas avoir conclu les choses comme il se devait. « Je faisais juste ce qui me venait, a-t-il expliqué. J'ai noté toutes les relations que j'ai eues où j'avais l'impression qu'il y avait de la rancune ou quelque chose comme des regrets, n'importe quoi et j'ai écrit des lettres à chaque personne, et le septième jour, je les ai toutes envoyées. Je les ai toutes écrites à la main, puis je les ai tapées et envoyées (…) C'était comme un exercice, je me suis dit : "J'ai probablement fait des dégâts", alors j'ai juste effacé l'ardoise. »

Après son divorce de Demi Moore, Ashton Kutcher a commencé à fréquenter Mila Kunis, sa collègue dans That '70s Show et amie de longue date. Le couple est maintenant marié et a deux enfants.

Cover Media