Jennifer Lawrence pense qu'elle mérite de se faire frapper par Joanna Lumley


Jennifer Lawrence s'est excusée par e-mail auprès de Joanna Lumley pour son indélicatesse aux BAFTA. Elle a révélé dans l'émission Lorraine qu'elle lui a proposé de se laisser frapper.


Jennifer Lawrence a déclenché une vague d'indignation sur internet après avoir rejoint Joanna Lumley sur scène pour présenter le prix du Meilleur film britannique lors de la cérémonie qui s'est tenue à Londres, dimanche 18 février (18). L'actrice américaine a alors semblé rejeter un compliment de la légende britannique de manière assez abrupte.

La star de 27 ans a révélé que sa grossièreté apparente faisait suite à une plaisanterie que le duo avait partagé dans les coulisses, mais elle a révélé lors de l'émission matinale britannique Lorraine qu'elle s'était excusée sans réserve auprès de Joanna Lumley pour cet incident. « J'étais aux BAFTA pendant 15 minutes et j'ai offensé l'Angleterre, j'adore Joanna, je suis une grande fan, a-t-elle déclaré. Je lui ai envoyé un e-mail et je lui ai dit : "Je suis tellement désolée, si vous voulez venir à mon hôtel avant mardi et me donner un coup de poing, n'hésitez pas". »

Joanna Lumley, 71 ans, n'avait apparemment pas réalisé que les commentaires de la star de The Hunger Games avaient suscité des critiques, car elle n'utilise pas beaucoup Internet. « Elle a envoyé un e-mail et a dit : "Je n'ai absolument aucune idée de ce dont vous parlez, je ne vais pas sur Internet", a ajouté la jeune actrice. J'étais là : "Cool, allons déjeuner". »

Lors de la cérémonie, la star américaine s'était exclamée « C'est un peu trop » quand l'actrice d'Absolument Fabuleux l'avait présentée comme « l'actrice la plus sexy de la planète », ce qui avait poussé certains internautes à la qualifier de « vache coincée ».

Révélant l'histoire derrière la controverse, Jennifer Lawrence a expliqué : « J'adore Joanna Lumley, je suis une grande fan depuis si longtemps... Quand je l'ai vue dans les coulisses, j'étais là : "Oh mon dieu". Je l'ai attrapée juste avant de monter sur scène et lui ai dit de ne pas s'arrêter de parler de moi, je plaisantais évidemment, elle m'a fait la plus belle présentation possible. C'était une blague entre nous, je me suis dit "Calme-toi", parce que c'est moi qui lui avais dit de le faire et bon sang, qu'est-ce que ça a mal tourné. »

Jennifer Lawrence a remis le prix du meilleur film britannique à l'équipe derrière 3 Billboards : Les Panneaux de la vengeance, de Martin McDonagh.

Cover Media