Berlinale: le jeune Français Anthony Bajon sacré meilleur acteur © BELGA

Le festival du film de Berlin a décerné samedi soir son prix du meilleur acteur au jeune Français Anthony Bajon, à l'affiche de "La prière" de Cédric Kahn dans un rôle de toxicomane en quête de rédemption. "J'ai beaucoup prié pour avoir cet Ours (rires), c'est tout à fait incroyable, c'est un rêve pour moi", a-t-il déclaré devant la presse. "Je me sens en fait comme un enfant qui ne peut pas contrôler ses émotions", a-t-il ajouté, avant d'évoquer son empathie pour les drogués, "des gens qui veulent s'en sortir" et son espoir de réussite pour le film, qui évoque des sujets "touchant le monde entier".

L'acteur de 23 ans a fait ses débuts dans "Les Ogres" de Léa Fehner en 2015 et a eu des rôles secondaires dans "Maryline" de Guillaume Gallienne, "Rodin" de Jacques Doillon ou "Nos années folles" d'André Téchiné. "La Prière" brosse le portrait de jeunes qui rejoignent une communauté isolée en montagne, où ils se soignent à force de discipline, dans l'amitié et la prière, pour en finir avec leurs addictions. Un mode de vie qu'ils adoptent parfois pendant des années.
Côté féminin, le jury international, comprenant notamment la Belge Cécile de France, a décerné l'ours d'argent de la meilleure actrice à Ana Brun, qui joue le personnage de Chela dans le film "Las herederas" (les héritières) du Paraguayen Marcelo Martinessi. Le film était présenté en première mondiale à la Berlinale, et a également raflé le Prix Alfred Bauer, un Ours d'argent qui doit récompenser un long métrage "qui ouvre de nouvelles perspectives". Ce film observe de près des femmes du Paraguay, enfermées dans l'héritage machiste de la tradition.