La larme à l'oeil, des milliers d'admirateurs indiens ont rendu mercredi à Bombay un dernier hommage à la star de Bollywood Sridevi, disparue soudainement ce week-end.

Considérée comme l'une des plus grandes actrices du cinéma hindi actuel, la comédienne de 54 ans est morte d'une noyade accidentelle dans sa baignoire samedi à Dubaï. Son corps a été rapatrié en jet privé mardi soir à Bombay, où elle vivait.

Une foule gigantesque s'est rassemblée mercredi dans les rues de la capitale économique indienne pour accompagner la vedette dans son dernier voyage. La police a dû recourir à la force pour repousser des admirateurs frustrés de n'avoir pu entrer dans le hall où reposait sa dépouille, enveloppée dans un drapeau tricolore indien.

Dans la file d'attente encadrée par un important dispositif de sécurité, des fans tenaient des roses ou des photos de l'icône disparue. Certains avaient parcouru des centaines de kilomètres pour participer à l'événement.

Dans l'après-midi, le corbillard fleuri a roulé au pas jusqu'au crématorium, suivi en direct par les télévisions indiennes. La star y a été incinérée dans l'intimité en fin d'après-midi, conformément à la tradition hindoue.

La mort de Sridevi a entraîné une pluie d'hommages à travers l'Inde, des milieux artistiques aux plus hautes sphères politiques du pays. De son vrai nom Shree Amma Yanger Ayappan, elle était née dans l'État méridional du Tamil Nadu et avait fait ses débuts devant la caméra à la fin des années 1960 à l'âge de quatre ans.

Après avoir tourné dans des films en tamoul, en télougou ou en malayalam - des langues du sud de l'Inde -, elle avait gagné Bollywood en 1979 et en était devenue l'une des têtes d'affiche. Elle a joué dans environ 300 films.