Barack Obama : son ancienne assistante veut sauver la Weinstein Company


Barack Obama comptait parmi ses rangs une certaine Maria Contreras-Sweet à la Maison Blanche. Cette dernière a publié un communiqué annonçant sa volonté de reprendre la Weinstein Company afin de créer une nouvelle société de production.


Barack Obama et son ancienne équipe sont tous partis vers de nouveaux horizons. Maria Contreras-Sweet, pour sa part, vient de conclure un accord avec le procureur général de New-York afin de reprendre les actifs de la Weinstein Company afin de lancer une nouvelle société de production.

Dans un communiqué, cette dernière a révélé qu’elle espérait fonder un studio de cinéma prenant soin de ne pas discriminer les femmes, et préserver 100 emplois menacés par la disgrâce de Harvey Weinstein. L’ancienne assistante de l’ex président prévoit également de créer un fond de compensation au bénéfice des femmes qui ont été victimes des agissements du producteur, contraignant ce dernier à abandonner sa place au sein du conseil d’administration.

Les représentants de la Weinstein Company étaient sur le point de signer un accord à 500 millions de dollars avec un consortium dirigé par Maria Contreras-Sweet le mois dernier. Suivant des proches de conseil d’administration, il semble que les dirigeants de la compagnie avaient prévu de déclarer la banqueroute.

Plus de 80 femmes, incluent de nombreuses employées, ont accusé Harvey Weinstein de harcèlement, violences sexuelles et viol, quand ses partenaires d’affaire ont été blâmés pour ne pas avoir agi. Pour l’heure, Harvey Weinstein continue à nier en bloc tout acte sexuel non consenti.

Cover Media