Salma Hayek, Mira Sorvino ou Ashley Judd ont été les reines du tapis rouge avant le début de la cérémonie des Oscars, preuve que les mouvements #MeToo et Time's Up allaient être omniprésents lors du grand raout annuel d'Hollywood.

Après une cérémonie des Golden Globes où le noir était de rigueur pour marquer la solidarité du milieu du cinéma avec les victimes de harcèlement sexuel, le blanc et les couleurs claires ont fait leur retour en force dans les tenues des actrices invitées.
L'une des premières stars à fouler le tapis rouge, Allison Williams, révélation dans le film à sensation "Get Out", a illustré la tendance du jour avec une robe de bal Armani couleur crème.
Signe annonciateur d'une soirée particulière, George Pennacchio, l'un des présentateurs de la chaîne ABC, qui retransmet la cérémonie à la télévision américaine, a indiqué que plusieurs invités avaient refusé de répondre aux questions lors de leur passage sur le tapis rouge.
Il a spéculé sur le fait que certains voulaient éviter une question sur le sujet du moment, les mouvements #MeToo et Time's Up, symboles de l'émancipation des femmes dans le Hollywood post-Weinstein.
Deux actrices emblématiques de cette nouvelle ère, Ashley Judd et Mira Sorvino, ont fait un tabac lorsqu'elles se sont présentées ensemble sur le tapis rouge.
Toutes deux ont été parmi les premiers grands noms à témoigner, en octobre, à visage découvert contre le producteur Harvey Weinstein, qu'elles accusent de les avoir harcelées durant les années 90.
Pour avoir refusé ses avances elles auraient été placées, selon plusieurs témoignages, sur la liste noire d'Harvey Weinstein, qui aurait cherché à dissuader Hollywood de leur proposer des rôles.
Lors de son passage sur le tapis rouge, l'actrice Salma Hayek a laissé entendre qu'elle présenterait une vidéo évoquant la lame de fond qui frappe le milieu du cinéma, et bien au-delà, depuis six mois.
La comédienne d'origine mexicaine a également accusé, mi-décembre, Harvey Weinstein de lui avoir fait des avances et de l'avoir ensuite mise sous pression pour avoir refusé.
"Nous sommes amies depuis si longtemps", a-t-elle expliqué au sujet d'Ashley Judd. "Tous nos moments difficiles, nous les avons traversés ensemble. Et ce soir, nous allons célébrer le fait que les femmes ne vont plus avoir à batailler autant et présenter cette vidéo très spéciale."