Premier discours très à gauche pour l'actrice Cynthia Nixon, candidate à New York © BELGA

Accolades et discours anti-patrons dans un quartier déshérité de Brooklyn: après avoir annoncé lundi qu'elle se lançait dans la bataille pour devenir gouverneure de New York, l'actrice Cynthia Nixon a pris mardi un premier bain de foule, très à l'aise face aux caméras.

En petite robe bleu turquoise, l'héroïne de la série "Sex and the City" avait choisi une paroisse multiculturelle du quartier de Brownsville pour présenter ses idées, solidement ancrées à la gauche du parti démocrate. Dénonçant les "démocrates proches des grands patrons", elle a prononcé un bref discours, promettant de remédier aux défaillances croissantes du métro new-yorkais, de soutenir pour tous un salaire minimum de 15 dollars de l'heure, de promouvoir les énergies renouvelables et d'endiguer inégalités raciales et économiques.

Cynthia Nixon est ensuite descendue du podium installée pour elle dans l'église, serrant les mains de quelques électeurs, le sourire prêt pour les caméras de télévision, avant de disparaître dans une salle, porte fermée. Sa compagne Christine Marinoni à ses côtés, la candidate s'est dit "honorée" de faire partie d'une nouvelle vague de femmes prêtes à descendre dans l'arène politique pour combattre l'administration Trump. "Des milliers de femmes dans toute l'Amérique briguent des mandats électoraux, nous nous rendons compte que, si nous voulons que les choses changent, c'est à nous d'agir!" a ajouté celle qui espère devenir la première femme gouverneure de New York.

Nixon a pourtant réservé l'essentiel de ses critiques non à Trump - parti comme elle sans expérience politique, mais avec une notoriété due à la télévision - mais au gouverneur Cuomo, qu'elle a jugé responsable des "inégalités criantes" new-yorkaises après huit ans comme gouverneur. Elle l'a accusé d'accorder des ristournes d'impôts aux grandes entreprises et aux riches, et d'avoir présidé à l'adoption de "budgets inhumains", au détriment des enfants, des personnes âgés, des petites gens et des minorités.

Battre Andrew Cuomo, souvent évoqué parmi les candidats démocrates possibles pour la présidentielle 2020, s'annonce pourtant très difficile. Il a en effet déjà levé 30 millions de dollars pour sa réélection, et un sondage la semaine dernière le donnait gagnant haut la main, à 66% contre 19%, contre Nixon lors des primaires. Pour les médias new-yorkais, une chose est sûre: la candidature de Cynthia Nixon va tendre plus encore les relations entre le gouverneur et le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, soutien tacite de l'actrice.