Saoirse Ronan : de la bonne façon d'aborder la sexualité au cinéma


Saoirse Ronan a fait l'éloge du film Sur la plage de Chesil pour ses représentations réalistes des rapports sexuels et du mariage. Comme elle l'a expliqué à Total Film, cela aidera les jeunes à avoir une vision des rapports de couple plus réelle.


Saoirse Ronan joue Florence dans l'adaptation cinématographique du roman de Ian McEwan, qui raconte l'histoire d'un jeune couple marié qui détruit sa relation par peur de l'intimité. Et bien que certaines parties de l'histoire puissent être difficiles à regarder, l'actrice irlandaise se réjouit de voir une représentation moins glamour de la vie conjugale.

« Il y a des vérités dures auxquelles les gens veulent échapper quand ils vont voir un film, mais en même temps, je sais, en tant que fille ayant grandi à notre époque, ce que ça signifie de regarder quelque chose comme Girls de Lena Dunham et de voir de vrai rapports sexuels et à quel point ça peut être le bordel, a-t-elle expliqué dans une interview pour le magazine britannique Total Film. Je pense que les garçons et les filles ressentent beaucoup de pression pour se comporter d'une manière particulière. »

C'est la deuxième fois que l'actrice de 23 ans joue dans une adaptation de Ian McEwan. Elle a en effet obtenu sa première nomination aux Oscars pour son rôle de Briony Tallis dans Reviens-moi en 2008. Et même si elle est une grande fan de l'auteur britannique, on lui a interdit de lire le roman pendant le tournage. « Dominic (Cooke, le réalisateur) m'a dit de ranger mon exemplaire, a-t-elle partagé. Je me suis rendu compte que je me mettais trop de pression. J'ai déjà fait des films où je ne voulais pas lire le livre avant de commencer. Dans la plupart des cas, pour moi, c'est une approche plus saine. Mais dans ce cas, c'était Ian qui adaptait son propre livre, donc on pouvait lui faire entièrement confiance. »

La star de Lady Bird a également plaisanté en disant qu'elle aurait souhaité que le long-métrage soit intitulé « sur la plage de Miami », cela lui aurait évité de développer une amygdalite après avoir tourné sur une plage britannique pluvieuse.

Cover Media