Sortir du placard, un dilemme adolescent à l'écran © BELGA

"Love, Simon" raconte l'histoire d'un adolescent qui tente d'annoncer à sa famille et à ses amis qu'il est gay. Le film sortira fin juin en France.

Avouer son homosexualité, "sortir du placard" comme on dit, c'est difficile pour tous les adolescents et pour beaucoup d'adultes, et c'est le thème d'une comédie romantique américaine, "Love, Simon", qui cartonne aux Etats-Unis et sort fin juin en France. Elle vient s'ajouter aux autres créations récentes consacrées à l'adolescence comme la série de Netflix "13 Reasons Why" sur le suicide d'une lycéenne ou le film au scénario oscarisé "Call me by your name" sur un adolescent de 17 ans qui vit une romance estivale homosexuelle avec un beau doctorant.

Dans "Love, Simon", le protagoniste ne s'explique pas pourquoi il a tant de mal à annoncer à sa famille et à ses amis pourtant larges d'esprit qu'il est gay. Un dilemme vécu dans la vraie vie par de très nombreux homosexuels, adolescents ou adultes, malgré l'acceptation pourtant de plus en plus grande de la société, comme le montre la légalisation du mariage homosexuel et le grand nombre de couples de même sexe vivant avec des enfants.

Pour l'ONG The Trevor Project, spécialisée dans la prévention du suicide des jeunes LGBT, la famille reste le principal obstacle qui empêche de "sortir du placard". Les jeunes rejetés par leur famille pour avoir avoué qu'ils ne sont pas hétérosexuels "ont 8,4 fois plus de risques de tenter de se suicider que ceux qui ne sont pas rejetés par leurs proches", d'après Adam Hunt, directeur des services de crise de cette organisation.