Javier Bardem a été « très choqué » par le traitement infligé à Woody Allen


Javier Bardem est indigné par la façon dont Woody Allen a été traité suite aux accusations d’abus sexuels qui le visent. D’autant que le réalisateur reste innocent aux yeux de la loi comme l’a rappelé l’acteur lors d’un entretien avec Paris Match.


Javier Bardem trouve le traitement réservé à Woody Allen injuste. Le réalisateur avait été accusé par son ex-compagne Mia Farrow, en 1992, d’avoir abusé leur fille, Dylan, qui avait alors sept ans. À l’époque, l’enquête diligentée par les services de la protection de l’enfance de New York et du Connecticut n’avait pas abouti, et le réalisateur avait été lavé de tout soupçon. Mais cette affaire a continué à défrayer la chronique, et d’autant plus depuis que Dylan Farrow a donné sa version de l’histoire en 2014, appelant ensuite les collaborateurs de son père adoptifs à lui tourner le dos dans le sillage des mouvements #MeToo et Time’s Up.

Des stars telles que Mira Sorvino, Greta Gerwig, Timothee Chalamet, et Rebecca Hall ont alors décidé de ne plus travailler avec Woody Allen. « S’il y avait des preuves de la culpabilité de Woody Allen, alors oui, j’arrêterais de travailler avec lui, mais j’ai des doutes, a expliqué Javier Bardem à Paris Match. Je suis très choqué par le traitement qui lui a été infligé. Les jugements de l’État de New York et du Connecticut l’ont innocenté. La situation légale est aujourd’hui la même qu’en 2007. »

Javier Bardem, qui partageait l’affiche de Vicky Cristina Barcelona avec sa compagne Penelope Cruz en 2008, a aussi confié ses réserves face aux côtés négatifs du mouvement #MeToo, et son impact sur la société toute entière. « Je suis chanceux d’avoir été élevé par une mère forte qui m’a appris à respecter les femmes, a continué l’acteur. Aujourd’hui, on a l’impression qu’il y a les hommes d’un côté et les femmes de l’autre, ce qui envoie un message très négatif aux jeunes générations. Le but n’est pas d’être les uns contre les autres mais d’être les uns avec les autres. »

Cover Media