Natalie Portman explique pourquoi elle a refusé de recevoir un prix en Israël


Natalie Portman a refusé de se rendre à une cérémonie en son honneur dans sa ville natale de Jérusalem. Elle en a expliqué les raisons sur Instagram.


Natalie Portman a refusé d’accepter son Prix Genesis en Israël, car elle avait peur que sa présence soit perçue comme un soutien au premier ministre Benjamin Netanyahu. La star a été nommée lauréate du prix en novembre 2017 pour son engagement auprès de la communauté juive via ses réussites professionnelles, et elle devait récupérer son trophée lors d’une cérémonie dans sa ville de naissance, Jerusalem, le 28 juin.

Cependant, ce jeudi, les organisateurs ont révélé que Natalie Portman, qui a la double nationalité israélo-américaine, ne viendra pas récupérer son prix, car elle « n’est pas à l’aise » suite à « de récents événements » dans la région. Ces commentaires semblaient faire référence aux représailles armées par les militaires israéliens contre des civils palestiniens à la frontière avec Gaza.

La décision de Natalie Portman a été mal perçue par beaucoup de ses citoyens israéliens, dont Miri Regev, le ministre des sports et de la culture, qui l’a accusée d'avoir tourné le dos à son pays natal. Un autre membre du parti de Benjamin Netanyahu, le Likud, a demandé à ce qu’elle soit déchue de sa nationalité. Natalie Portman, qui a par le passé été très critique du premier ministre israélien, a répondu à ces attaques, via un message posté sur Instagram. « Laissez-moi parler pour moi. J’ai choisi de ne pas accepter ce prix car je ne veux pas avoir l’air de soutenir Benjamin Netanyahu, qui doit donner un discours lors de la cérémonie », a-t-elle notamment écrit.

Elle a ensuite balayé les rumeurs selon lesquelles elle serait un soutien du BDS, le mouvement de boycott anti-israélien, qui encourage les artistes à couper tout lien avec Israël. « Comme beaucoup d’Israéliens, et de juifs dans le monde, je peux être critique du gouvernement israélien, sans vouloir boycotter tout le pays. Je chéris mes amis israéliens, la nourriture, les livres, l’art, le cinéma et la danse. Israël a été créé voilà exactement 70 ans pour être un sanctuaire pour les survivants de l’Holocauste. Mais le mauvais traitement infligé à ceux qui souffrent des violences d’aujourd’hui entre en conflit avec mes valeurs juives. Parce que je tiens à Israël, je dois me dresser contre la violence, la corruption, l’inégalité et l’abus de pouvoir. S’il vous plaît, si des mots ne viennent pas directement de moi, ne pensez pas qu’ils sont de moi », a-t-elle ajouté.

Elle a conclu son message en révélant qu’elle comptait faire des dons à des œuvres de charité israéliennes.

Cover Media