James Cameron en a marre des films Avengers


Interviewé dans le cadre d'un documentaire sur sa carrière pour AMC, le réalisateur James Cameron a expliqué pourquoi il ne s'intéressait plus aux films de superhéros. Et comment la saga Avatar, qu'il développe en ce moment, est supérieure à tout ce qui est produit aujourd'hui.


La franchise Avengers a beau être une des séries de films les plus populaires de ces cinq dernières années, elle n'a pas que des fans... Et dans les rangs des détracteurs, on retrouve désormais le réalisateur James Cameron.

Interviewé lors d'une conférence de presse pour le documentaire AMC Visionaries qui lui est consacré, le créateur de Terminator explique qu'il est convaincu que les spectateurs vont bientôt être fatigués de voir autant d'adaptations de superhéros. « Ce n'est pas que je n'aime pas ces films, mais franchement, les gars, il y a d'autres histoires à raconter que celles d'hommes remplis de testostérone et qui n'ont pas de famille, qui se battent à mort pendant deux heures en détruisant des villes sur leur chemin », a-t-il lancé.

Et James Cameron n'en a pas que contre les superhéros masculins, puisqu'il a récemment critiqué le Wonder Woman de Patty Jenkins pour s'intéresser à une « icône traitée comme un objet ». Une manière pour lui aussi de mettre en avant la franchise qu'il a créée, Avatar et les 4 suites qu'il a prévues pour son épopée de science-fiction. « Je suis un père de 5 enfants, et je me suis mis à réfléchir à ce qu'il se passerait si je transformais Avatar en un drame familial, comme Le Parrain. Évidemment ce sont des gens différents, mais ça m'a intrigué. Donc c'est ce que je veux faire, une saga familiale sur plusieurs générations », a-t-il révélé, avant d'expliquer à quel point les prochains films de la série seront différents du premier volet, sorti en 2009.

« C'est dans le même univers, et il y a le même respect pour la nouveauté, c'est-à-dire qu'on veut montrer des choses qu'on n'a pas seulement jamais vues, mais qu'on n'a en plus jamais imaginées. Je pense que c'est ce qui est le plus important. Mais l'histoire est très différente. C'est la suite de l'histoire de ces personnages, mais ça raconte ce qu'il se passe quand des guerriers kamikazes, capables de sauter d'une falaise sur le dos de grosses créatures volantes oranges, grandissent, vieillissent et ont leur propre famille. Ça devient une histoire différente. Leurs enfants sont ceux qui prennent des risques et provoquent le changement. Donc c'est intéressant et ça fait sens, pour moi. Tout le monde est parent, ou a eu des parents. Mais quand on regarde les grosses franchises de films en ce moment, ça ne les intéresse pas du tout », a-t-il conclu.

Avatar 2 est prévu pour une sortie en décembre 2020.

Cover Media