Johnny Depp : poursuivi en justice par ses gardes du corps


Deux anciens gardes du corps de Johnny Depp ont porté plainte contre l’acteur. Comme le révèle Deadline, ils affirment ne pas avoir été intégralement payés et détaillent un quotidien chaotique auprès de la star.


Eugene Arreola et Miguel Sanchez ont été les gardes du corps de Johnny Depp jusqu’en 2016 avant d’être engagés de nouveau pour assurer sa sécurité. Seulement, aujourd’hui, ils ont porté plainte contre l’acteur.

Ainsi qu’on peut le lire dans leur plainte publiée par Deadline, ils ont décidé de démissionner à cause du comportement de l’acteur et affirment que Johnny Depp leur doit de l’argent. « Depp doit à mes clients de l’argent pour plusieurs salaires impayés », a déclaré leur avocat à la publication.

Egalement dans la plainte, les deux anciens gardes du corps détaillent le quotidien de l’acteur. Ils évoquent « des changements chez Johnny Depp » ainsi que dans « l’atmosphère qui règnait dans sa maison de Hollywood Hills ». « Depp a commencé à faire des changements soudains et drastiques dans son staff et son équipe de management, causant une baisse financière significative pour tout le monde autour de Depp, sauf Depp lui-même », peut-on lire.

Concernant leurs conditions de travail, les deux gardes du corps décrivent leurs difficultés à prendre soin de l’acteur à cause de son comportement. « Souvent, les plaignants ont été contraints de protéger Depp de lui-même et de ses vices en public. Un incident dans un nightclub local a obligé les plaignants à alerter Depp des substances illégales qui étaient visibles sur son visage et sa personne alors qu’ils essayaient de cacher l’état de Depp aux personnes présentes », est-il écrit dans la plainte. Pour ces anciens employés, ils ont été mis en danger. « En conséquence de l’environnement de travail toxique et dangereux ainsi que des perpétuelles violations du code du travail de la part de leur employeurs, les plaignants ont été contraints de quitter leur emploi, même s’ils ont apprécié travailler avec de nombreuses personnes et n’ont aucune rancœur envers Johnny Depp », ajoute la plainte.

Ce n’est pas la seule action en justice à laquelle doit faire face Johnny Depp : il retrouvera ses anciens manageurs au tribunal en août prochain (18).

Cover Media