Roman Polanski : Samantha Geimer prend sa défense


Roman Polanski a été exclu de l’Académie des Oscars pour avoir agressé sexuellement Samantha Geimer lorsqu’elle avait 13 ans en 1977. La principale intéressée a défendu le réalisateur et dit tout le mal qu’elle pensait de cette décision à Vanity Fair.


Roman Polanski vient de recevoir un soutien inattendu après son éviction de l’Académie des Oscars : celui de sa victime. Samantha Geimer a été agressée sexuellement par le réalisateur en 1977 lorsqu’elle avait 13 ans et demande depuis de nombreuses années que la justice américaine abandonne ses poursuites. Elle estime qu’il a payé pour ce qu’il lui a fait. Et la décision de l’Académie des Oscars de le radier de ses membres est, pour elle, une histoire de communication pour sauver les apparences.

« C’est un acte dégueulasse et cruel qui ne sert que pour les apparences. Ça ne change rien à la culture sexiste qui existe encore aujourd’hui à Hollywood et ça prouve simplement qu’ils préféreront dévorer leurs semblables pour survivre. Je dis à Roman, bon débarras, l’Académie n’a aucun honneur, ce n’est que de la communication », a-t-elle déclaré à Vanity Fair.

Hier (3 mai 18), l’Académie des Oscars a annoncé avoir radié Roman Polanski mais aussi Bill Cosby, tout juste condamné pour avoir agressé sexuellement Andrea Constand et l’avoir droguée. Pour Samantha Geimer, l’Académie est une « bande de c*nnards » en mettant Roman Polanski dans le même panier que Bill Cosby. « Le comportement écœurant du bureau du procureur de Los Angeles (à l’égard de Roman Polanski) a permis de créer cette mode où les accusations ont le même poids que les condamnations », a ajouté Samantha Geimer.

Cover Media