Rose McGowan : bientôt jugée pour détention illégale de drogue


Le grand jury de Virginie sera en charge de décider du sort de Rose McGowan suite à la découverte de sachets de cocaïne dans son porte-monnaie. Comme l’a confié son avocate à WENN, l’actrice a confiance en la justice et maintient son innocence.


Rose McGowan a été arrêtée pour détention illégale de drogue suite à l’intervention des autorités qui auraient trouvé deux sachets de cocaïne dans un porte-monnaie qu’elle avait égaré lors d’un vol à l’aéroport de Washington, en janvier 2017.

Elle a maintenu que les substances illégales ne lui appartenaient pas et ses avocats ont demandé le rejet de l’affaire, en évoquant un manque de preuve. Une audience préliminaire s'est tenue à la cour fédérale de Virginie, ce jeudi (3 mai 18). et le juge s’est prononcé en faveur de l’accusation pour que les poursuites continuent. Le dossier va maintenant être entendu devant le grand jury où les représentants de l’ancienne actrice de Charmed pourront exposer leurs arguments, qui suggèrent que la drogue aurait pu être ajoutée, car cinq heures se sont écoulées entre le moment où Rose McGowan a laissé son portefeuille, qui contenait sa carte d’identité, et celui où il a été retrouvé par le service de nettoyage. L’actrice avait précédemment suggéré que des agents engagés par le producteur Harvey Weinstein pourraient se trouver derrière l’incident, afin de discréditer ses accusations d’agression sexuelle.

Harvey Weinstein a démenti les accusations. L’avocate de Rose McGowan, Jennifer Robinson, de Doughty Street Chambers de Londres, a depuis révélé qu’ils sont « déçus » du résultat de l’audience, mais elle a confié à WENN : « Rose continuera de combattre ce dossier et a foi dans le système judiciaire et dans les douze citoyens de Virginie pour décider justement son cas… ». Avant d’ajouter : « Rose a toujours maintenu son innocence, il n’y avait pas de cocaïne dans son porte-monnaie quand il était en sa possession. Nous sommes confiants pour sa défense ».

L’actrice a révélé avoir intégré Jennifer Robinson, une avocate ayant défendu le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, au sein son équipe juridique, ce jeudi. Elle travaillera aux côtés des avocats de Rose McGowan afin de « rechercher la justice et la responsabilité pour les abus et le harcèlement dont elle a souffert de la part de Harvey Weinstein et afin d’aider à développer un effort de plaidoyer international pour soutenir les femmes ».

« Rose (Mcgowan) s’efforce de transformer son expérience traumatisante de harcèlement en une opportunité positive afin de soutenir les autres pour qu’elles parlent des abus et de harcèlement, a ajouté Jennifer Robinson. Plus vite le dossier sera résolu, plus vite elle pourra concentrer ses efforts pour démontrer la responsabilité de M. Weinstein et former un mouvement afin de créer une culture dans laquelle il sera plus facile de parler pour les victimes. »

L’affaire doit être entendue au mois de juin (18).

Cover Media