Rachel Weisz et Rachel McAdams : une « alchimie naturelle » dans Désobéissance


Sebastian Lelio a été ravi de constater que Rachel Weisz et Rachel McAdams avaient une « alchimie naturelle » dans son nouveau film Désobéissance. Le réalisateur a parlé de son projet à HeyUguys.com


Réalisé par Sebastian Lelio, Désobéissance raconte l'histoire d'une femme qui, à la mort de son père, retourne dans la communauté juive orthodoxe dont elle avait été expulsée quand sa romance avec une amie d'école a été découverte. Le cinéaste chilien, dont le dernier film Une femme fantastique a remporté l'Oscar du meilleur film en langue étrangère en début d'année, a adapté le roman de Naomi Alderman de 2006 sur l'amour lesbien qui se développe dans cette communauté juive orthodoxe de Londres.

Rachel Weisz, qui est elle-même d'origine juive, joue le rôle d'une fille de rabbin, tandis que Rachel McAdams incarne son amante Esti. Et le réalisateur s'est réjoui de constater que les deux stars étaient parfaites pour leurs rôles. « Quand je les ai vues ensemble pour la première fois en personne, j'étais ravi parce que je pouvais le voir, et je n'avais rien à forcer, c'était génial », a déclaré le réalisateur de 44 ans à HeyUGuys.com.

Expliquant comment son intuition l'a amené à choisir la star de Mean Girls, il a ajouté : « J'ai toujours admiré Rachel Weisz et c'est une des raisons pour lesquelles j'ai dit oui à ce projet, mais quand nous devions penser à qui pourrait interpréter Esti, j'ai alors pensé que Rachel McAdams pouvait être le bon choix, j'avais juste le sentiment qu'elles seraient géniales ensemble et qu'elles auraient une bonne alchimie ».

Cette histoire d'amour interdite au sein d'une communauté religieuse soudée a reçu des critiques positives, bien que distribuée de manière limitée aux États-Unis. Certaines critiques l'ont même jugée capable de remporter de prestigieux prix. Cependant, le réalisateur estime modestement que tout le mérite devrait revenir à ses deux grandes protagonistes plutôt qu'à lui, et il les remercie de s'être autant investies dans leurs rôles. « Je pense qu'elles ont été très généreuses et très courageuses et elles ont tout donné pour ces personnages, a-t-il ajouté. Je suis très reconnaissant. »

Désobéissance a fait ses débuts au Festival international du film de Toronto en septembre dernier et sera diffusée dans les cinémas du monde entier plus tard cette année.

Cover Media