Uma Thurman est prête à retravailler avec Quentin Tarantino © BELGA

L'actrice américaine Uma Thurman s'est dite prête à retravailler avec le réalisateur Quentin Tarantino. Quinze ans après Kill Bill, elle dit avoir dépassé leur querelle.

"Je travaillerai de nouveau avec Quentin Tarantino", a déclaré Uma Thurman à l'émission américaine Entertainment Tonight. La nouvelle étonne quand on connaît le conflit qui opposaient l'actrice et le réalisateur depuis le tournage de "Kill Bill".

En 2003 et 2004 apparaissaient dans les salles obscures les deux chapitres de ce film contant la vengeance d'une femme trahie par un dangereux tueur. "Kill Bill" avait alors marqué les esprits par son esthétique de la violence dans des grands combats chorégraphiés. On retrouvait également à l'affiche Daryl Hannah, Michael Madsen ou encore David Carradine.

Pendant le tournage, Uma Thurman avait été victime d'un lourd accident de voiture qui l'avait alors blessée au cou et aux jambes. L'interprète de la Mariée avait perdu le contrôle de son véhicule et violemment percuté un palmier. Elle avait alors accusé Quentin Tarantino de négligence criminelle et refusait de retravailler avec lui.

Mais de l'eau semble avoir coulé sous les ponts. Uma Thurman est prête à collaborer à nouveau avec le réalisateur oscarisé. Elle dit lui avoir pardonné. "Je le comprends, et s'il écrivait un bon rôle et que nous étions tous les deux au bon endroit au bon moment, ce serait différent", a-t-elle confié. "Nous nous sommes disputés durant les années précédentes. Quand vous connaissez quelqu'un depuis aussi longtemps que moi je le connais, 25 ans de collaboration créative¿ Alors oui, est-ce que nous avons vécu des tragédies ? Bien sûr. Mais vous ne pouvez pas réduire notre relation à ce genre d'histoires et de passé."

Tarantino avait lui-même qualifié le crash de "plus grand regret" de sa vie. "En tant que réalisateur, vous apprenez des choses et parfois, vous apprenez à travers d'horribles erreurs", disait-il alors à Deadline. "Ce fut une des mes plus horribles erreurs."