Cate Blanchett ouvre le festival de Cannes en rendant hommage à deux réalisateurs bloqués dans leurs pays


Cate Blanchett a donné une conférence en ouverture du Festival de Cannes. Elle a évoqué le cas de deux réalisateurs coincés dans leurs pays respectifs.


Cate Blanchett a ouvert le Festival de Cannes en exprimant sa compassion pour deux réalisateurs qui ont été empêchés d'assister à la cérémonie d'ouverture. L'actrice, qui préside le jury du festival cette année, a évoqué Kirill Serebrennikov et Jafar Pahani, deux réalisateurs respectivement russes et iraniens, dont les films Leto et 3 Faces seront projetés en avant-première à Cannes cette semaine. Leurs pays respectifs leur ont interdit de quitter le territoire.

Cate Blanchett a confié être déçue de constater qu'ils ne pourront être présents, mais a assuré aux journalistes que cette absence ne rentrerait pas en ligne de compte pour le choix de la Palme d'Or. « Je pense que ce n'est pas un festival de film politique, et je pense que faire des films n'est pas nécessairement politique, mais la façon dont va être digéré le cinéma post-festival pourra avoir des implications politiques pour les gens et leur ouvrir les yeux ainsi que l'esprit et le cœur sur des situations qui se déroulent dans le monde, a déclaré l'actrice. Mais nous ne sommes pas au Prix Nobel de la paix, c'est la Palme d'Or, donc cela n'a pas la même fonction. Oui, la situation de ces deux réalisateurs est terrible. »

Cette année, le jury est constitué de 5 femmes et 4 hommes, parmi lesquels Ava Duvernay, Denis Villeneuve, Léa Seydoux ou encore Kristen Stewart.

Cate Blanchett a aussi ajouté que le choix du jury « décevra et désorientera » les fans.

Cover Media